Le Congrès américain s’intéresse à la situation politique en Algérie

2

Algérie – Une délégation du Congrès américain conduite par M. Stephen Lynch a été reçue hier, mardi 8 octobre à Alger, par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, indique l’agence de presse officielle.

Lors de l’audience, qui s’est déroulée au siège du ministère des Affaires étrangères à Alger, plusieurs questions internationales et régionales d’intérêt commun ont été au centre de l’échange entre le chef de la diplomatie algérienne et les parlementaires américains. Les relations d’ensemble entre les deux pays ont également été passées en revue à l’occasion de cette rencontre.

L’évolution de la situation politique en Algérie a été abordée par les deux parties. Les représentants du Congrès américain s’intéressent aux récents développements de la crise algérienne et le plan des autorités pour une sortie de crise.

Lire aussi  Turquie : Erdogan défie l’Amérique au congrès de son parti

La délégation parlementaire américaine est composée de parlementaires des partis républicain et démocrate, conduits par M. Stephen Lynch, membre républicain de la chambre des représentants. Cette visite rentre dans le cadre du « volet parlementaire des consultations politiques entre l’Algérie et les États-Unies ».

Le Congrès américain saisi pour le gel des avoirs des oligarques algériens aux États-Unis

Au mois de mai dernier, Chafik Ben Guesmia, journaliste algérien résidant aux États-Unis d’Amérique, a saisi le Congrès américain par correspondance, lui demandant le gel des avoirs douteux des oligarques algériens dans les banques américaines.

Le journaliste a demandé au président du comité des affaires étrangères au Congrès d’étudier les mécanismes juridiques permettant de bloquer les avoirs douteux appartenant aux dignitaires du régime algérien aux USA. Il lui demande aussi de permettre la restitution à la Banque d’Algérie de l’argent dilapidé.

Lire aussi  Vostok2018 : La Russie va organiser les plus grandes manœuvres militaires depuis 1981 (Vidéo)

Toutefois, aucune démarche dans ce sens n’a été entreprise par le comité des affaires étrangères de la Chambre des représentants des États-Unis.

2 Commentaires

  1. Je suis les evenements de la révolte sociale des algériens. Je trouve inacceptable que les opposants politiques sont traités en Algérie comme de vulgaires criminels. Tout un peuple se révolte contre les injustices sociales et les malversations dune élite affairiste et les porteparoles sont emprisonnés. Je suis ulcéré par le silence des états Européens et de l état français et des atermoiements de ces etats

  2. Philippe Cardella vous trouvez acceptable que des enfants meurent chaque jour au Yémen, en Palestine,en Libye….sous les bombes de qui vous savez?!
    Trouvez vous acceptable que les gilets jaunes soient traités comme de vulgaires criminels?
    Je suis ulcéré par le silence des états européens et des atermoiements de ces états!!!
    Dégagez ! l’Algérie a ses hommes et ses femmes pour s’en occuper!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici