Investissements : Les USA veulent renforcer le partenariat avec l’Algérie

0

L’ ambassadeur des Etats Unis d’Amérique en Algérie, John Desrocher, a mis en exergue, jeudi à Aïn Defla, les opportunités d’investissement offertes par l’Algérie, affichant la volonté de son pays à renforcer d’avantage le partenariat bilatéral dans divers domaines autres que celui des hydrocarbures.

«L’Algérie qui recèle de grandes opportunités d’investissement, est un pays important dans la région et une partie de mon travail consiste à élargir nos relations commerciales», a indiqué M. Desrocher, en marge de l’inauguration de Frame Metal, une usine de fabrication de structures métalliques mise sur pied dans le cadre d’un partenariat Algéro-américain en vertu de la règle 51% / 49%.
Relevant que l’industrie pétrolière et gazière est à la base des relations économiques Algéro-américaines, il a fait état des efforts entrepris par les deux pays pour les diversifier et les développer, soutenant que son pays aspire à ce que le partenariat touche de nombreux domines d’activités économiques.
«Le gouvernement algérien a fait état de sa volonté de diversifier son économie, une entreprise à laquelle nous prendrons part de manière active, accompagnée de bonnes pratiques commerciales et du transfert des connaissances», a dit le diplomate. Faisant remarquer que les outils, les machines et la technologie utilisés dans cette usine «en font d’elle la première installation du genre en Afrique», M. Desrocher, dont le poste à Alger constitue sa première expérience en tant qu’ambassadeur, s’est réjoui des «réelles opportunités de renforcer à l’avenir le partenariat économique entre les deux pays».
De son côté, le PDG de Imetal, Tarik Bouslama, a noté que ce projet vient concrétiser le souhait des Etats-Unis de mettre en place un partenariat hors hydrocarbures avec l’Algérie, signalant que la nouvelle usine d’Aïn Defla est basée sur des technologies modernes dans le domaine de la construction.
S’employant, dans un premier temps, à répondre aux besoins nationaux en matière de production des structures métalliques destinées à des constructions de divers types d’usage (administratif, hospitalier), cette usine, une fois sa vitesse de croisière atteinte, se lancera «résolument» dans l’exportation, a-t-il assuré.
La PDG de Frame Metal, Nawel Khalwi Allal a, pour sa part, précisé que la capacité théorique de production de l’usine est de 18 000 tonnes /an avec une moyenne de 1000 m2 de bâti/jour, «une capacité susceptible d’être revue à la hausse si des demandes supplémentaires nous sont adressées», a-t-elle tenu à souligner. «Une rapidité d’exécution, des constructions anti-sismiques de surcroît sécurisées, économiques et respectueuses de l’environnement constituent les principaux avantages de la technologie en vigueur au niveau de l’usine», s’est-elle réjouie.
Alger: Noreddine Oumessaoud

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here