J’ai la volonté d’aller plus loin que ce que demande » le Hirak, promet Benflis

1

Algérie – Ali Benflis, un des cinq candidats confirmés à la prochaine élection présidentielle du 12 décembre, a présenté aujourd’hui, dimanche 10 novembre, son programme de campagne électorale.

Ali Benflis commence par reconnaître que sa candidature « ne plaît pas à l’ensemble des citoyens », mais pour lui l’heure est à la prise des responsabilités. « Les soucis que peut me causer ma candidature ne pèsent rien devant les problèmes de l’Algérie qui sont appelés à s’accentuer », déclare-t-il.

Ainsi, il affirme que son programme est celui d’un « homme qui croit en la démocratie, un homme qui n’a pas attendu le 22 février pour résister au système […] ». « J’ai la volonté d’aller plus loin que ce que demande la Révolution démocratique pacifique », assure-t-il.

Lire aussi  Larbi Ounoughi et Noureddine Khelassi nommés conseillers d’Ammar Belhimer

L’ombre du 5e mandat

S’il se dit optimiste, l’ancien chef du gouvernement (2000-2003) ne cache toutefois pas des craintes. « Si la Révolution (le Hirak) a peur que le système se reproduise, moi j’ai peur que ce système fasse des élections le prolongement du 5e mandat (de Bouteflika) », dit-il, affirmant qu’il ne va pas laisser la voie libre au système.

Pour lui, il y a une situation d’urgence politique, économique et sociale. Cette situation d’urgence nationale doit, selon lui, correspondre à un programme d’urgence nationale. « Mon programme se veut à cet effet celui de l’urgence nationale, sous forme d’une transition globale, ayant pour but la modernisation politique, économique et sociale de la nation », argue-t-il.

Source :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici