Judo/ Séminaire sur le judo dans les écoles Hôtel olympique Alger : Participation d’éducateurs oranais et de Houria Ammour

0

A l’initiative du comité   olympique algérien   (COA) et en collaboration avec la fédération internationale de judo, un séminaire sur le judo dans les écoles a été organisé à Alger à l’hôtel Olympique de Delly Ibrahim.

Ce conciliabule a été encadré par deux membres de la commission internationale de judo pour enfants et expertes de la FIJ, en l’occurrence, la Portugaise Leandra Freitas et la Néerlandaise Stam Esther. Le but de cette bonne initiative, faciliter la pratique du judo, une discipline olympique, dans les écoles primaires et du coup orienter les professeurs de judo, chargés de diriger l’opération judo dans les écoles, déjà lancée en Algérie. L’instance internationale de judo(FIJ), s’est montrée satisfaite d’accompagner le judo algérien et de participer à son développement, grâce à des professeurs spécialisés. Ce séminaire a vu , outre les séminaristes, la présence de du ministre de la jeunesse et des sports, Bernaoui Abderaouf, du président du COA Mustapha Berraf ,et de la coordinatrice générale du projet, l’ancienne médaillée olympique Soraya Haddad qui dirige l’Académie nationale de judo. La judokate Oranaise, Houria Ammour, 5 ème dan , entraineur et cadre de la jeunesse et des sports éducatrice, fait partie des séminaristes sur invitation de Soraya Haddad . Cette battante qui a toujours combattu pour la promotion du sport féminin dont le judo, est une ancienne internationale qui a toujours fait face  à des difficultés et à des entraves. Elle a réussi  un grand  défi en 2018, pour remporter le titre de championne du monde(Vétérans), dans sa catégorie de poids des -57 kg, aux  Championnats du monde «vétérans», organisée à Cancun en (Mexique).

B.Sadek    

———————————————————————————————————————–

Houria Ammour  (Championne du monde vétérans, séminariste)

« Une excellente initiative pour le judo »

Comment avez-vous été désignée pour participer au séminaire ?

C’est à travers l’Académie du judo dirigée par Soraya Haddad, que j’ai été désignée avec trois autres entraineurs pour représenter Oran à ce séminaire initié par le COA et par la FIJ. L’objectif principal de ce séminaire , former des entraîneurs qualifiés dont la majorité sont d’anciens athlètes des équipes nationales et d’anciens champions d’Afrique , afin de devenir des profs, pour encadrer les jeunes dans les écoles .

Quel a été le programme de séminaire ?

Ce séminaire a duré une seule journée. La matinée, les séminaristes d’Oran, de Constantine, d’Alger, de Bejaia et de Tizi Ouzou, avaient droit à des cours théoriques et à des projections en data show .L’après-midi, à des cours pratiques prodigués par les expertes de la FIJ. Des cours bénéfiques, pour former une nouvelle génération de judokas sur de bonnes bases, et avec de vraies valeurs du judo à l’école.

Ce genre de séminaire, seras-il perpétué chaque année ?

Certes, ce programme sera reconduit chaque année en collaboration avec la FIJ. Il y aura bien sur des inspections et une évaluation annuelle. On espère, que ce programme durera longtemps. En tout cas, la fédération algérienne de judo et les hautes instances sportives nationales sont plus que jamais impliquées pour la réussite de l’opération.

On imagine que votre expérience, vos diplômes d’entraineur et de cadre de la jeunesse et des sports, se sont avérés utiles, n’est-ce pas ?

Effectivement, en 1995, j’ai suivi une formation au CREPS d’Ain El Türck et au terme de mon stage, j’ai décroché un diplôme de cadre de la jeunesse et des sports. Vers la fin de ma carrière d’athlète, j’ai suivi également une formation d’entraineur et acquis un diplôme, me permettant de coacher. Cela m’a permis d’entrainer des jeunes de plusieurs clubs.

 Et Pour conclure ?

Je salue cette opération Judo dans les écoles qui touchera d’autres wilayas, à savoir Bejaïa, Constantine et Oran. Le travail effectué à ce jour est plus que satisfaisant. Je rappellerai que l’Algérie est le seul  pays africain à avoir lancé le programme du judo dans les écoles de la Fédération internationale.

B.Sadek

 

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here