Justice et Hirak : la leçon du maître Lakhdar Bouregâa

7

L’homme, arrêté à la fin du mois de juin dernier et accusé « d’atteinte au moral de l’armée » et « d’outrage à corps constitué », s’est illustré une nouvelle fois en tenant tête au magistrat qui devait l’auditionner, aujourd’hui.

L’ancien maquisard de la guerre de libération nationale a donné une véritable leçon à la justice et aussi au pouvoir en place qui n’avait pas lésiné sur les moyens pour ternir son image et son passé. « Je ne vous reconnais pas en tant que juge parce que vous n’êtes qu’un fonctionnaire discipliné. Je ne reconnais pas aussi le gouvernement illégitime et je ne trahirai pas le Hirak », lance-t-il, à l’adresse du juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Rais.

Devenu une véritable icône du mouvement populaire, le moudjahid et un des fondateurs du front des forces socialistes (FFS) avec feu Hocine Ait Ahmed, réaffirme aussi son engagement à ne pas trahir un peuple en révolution, comme il l’avait fait déjà durant la guerre de libération en se mettant du bon côté : avec les Algériens et l’Algérie.

Lire aussi  Plus de 1000 passagers algériens bloqués au port de Marseille

C’est ainsi qu’il réclame, devant le juge, représentant de l’appareil de la justice, la libération des jeunes injustement mis en prison. « Libérez les jeunes du Hirak incarcérés !», demande-t-il. Cette déclaration rapportée par les avocats présents à l’audience a fait le tour des réseaux sociaux.

Des internautes, subjugués par la profondeur de cette position, ont rendu un vibrant hommage à celui qui écrit encore l’histoire dans un pays où le régime ne jure que par l’oppression et le pensée unique.

« La défense de rupture »

Lakhdar Bouregaa, visiblement pas du tout impressionné par les prisons qu’il a déjà connus sous le régime du parti unique au lendemain de l’indépendance, rappelle aux amnésiques d’aujourd’hui la posture des vrais militants du FLN historique devant l’arbitraire de la justice coloniale.

Lire aussi  Le Président du Conseil italien en visite en Algérie

Il ressuscite ainsi la fameuse « défense de rupture » adoptés par les détenus du FLN qui avait, sur conseil des avocats, refusé de reconnaître la justice coloniale aux ordres. Sans tenir compte de l’issue des procès de l’époque, mais la victoire des militants du FLN étaient plus importante.

C’est ce message aussi que semble vouloir faire passer le Commandant de la wilaya VI historique. Ce dernier signifie clairement aux ordonnateurs de sa mise en détention que l’arbitraire ne dure jamais dans le temps. La justice finira toujours pas être rendue par…les justes aux meneurs des combats justes.

Source :

7 Commentaires

  1. La nouvelle vient de tomber Gaid Saleh accepte de dialoguer avec des représentants du “hirak” pour mettre en place une transition pour aboutir à une vraie élection transparente et libéré tous les détenus d’opignons. Suite à cela, l’Algérie vient de réussir à élire un vrai président issu du peuple et élu par celui-ci. Ses premières décisions sont le rapatriement de toute la diaspora sur-diplômé qui le souhaite afin de construire le pays et mettre en place une vraie industrie, une vraie politique de tourisme, favoriser l’investissement des compagnies qui embauchent ainsi que l’entrepartenariat privé mais aussi d’ouvrir la frontière avec le voisin marocain ainsi trouver une solution pour le Sahara occidental. Les résultats sont éloquents,le PIB par habitant de l’Algérie vient de dépasser rien que ça celui de l’Allemagne. Toutes les grandes multinationales se bousculent pour entrer dans le marché Algériens. La monnaie nationale vient d’inteindre le même niveau que l’euro. Le nombre de touristes vient de dépasser celui du Maroc + celui de la Tunisie les deux cumulé. MAIS MALHEUREUSEMENT C’EST DANS MES RÊVES ET CE N’EST QU’UNE FICTION OU ÉVENTUELLEMENT LE SCÉNARIO D’UN FILM SUR L’ALGÉRIE DE 2022.

  2. Dieu merci d’épargner ce Héro vivant, Dieu merci de protéger ce Héro aux sang pur Algérien, ce n’est pas le cas de certains Harkis qui gouvernent le pays à ce moment

  3. Je vous répond d’une manière honnête et sans avoir le moindre manquement à votre égard pour une fausse nouvelle, pour plusieurs raisons, d’une part vous êtes un journal gouvernemental, payé au cacher, et utilisé comme la voix des cartes Blanches jadis, vous êtes payé combien, pour être un traître à son vaillant peuple Algérien, et dans qu’elle école journalistique vous avez appris à commenter et de parler du HIRAK de France et à travers le Monde croyez moi, vous finitez dans la fosse des WC sans couvercle, je suis depuis le 1er soulèvement de février 2019 yant regagné mon pays le mercredi 20 février et depuis je participe à toute les manifestations depuis à ce jour et demain le 24 October nous serons par des centaines devant L’ASSEMBLÉ FRANÇAISE, pour aux parmentaires et à toute la presse Nationale Française et Mondiale, que la France pays des droits, d’expression et de la liberté, Égalité et de la fraternité est un État fantoche pilleur des matières première un État colonialiste, que nous sommes pas et nous serons jamais vos esclaves ni vos sujet, si le CLAN ET TOUS LES RISIDUS À LEUR TÊTE LE CAÏD EN NON PAS GAÏD SALAH, Vous avez signé le pays et son peuple, vos médicament sera la corde Très Haute et courte, nous irons pisser et cracher sur vos tombes, Inchallah, la fin approche inéluctablement vous êtes cuit les carottes sont cuites !!! Un Algérien et CHAOUI, MZABI, SAHRAOUI, TERGUI, ORAN AISÉMENT ET SANS SCRUPULE AUCUN

  4. Brave homme qu’est monsieur Bouregaa chapeau bas à ce héros… tenez bon tout le peuple Algérien vous soutient et est fier de vous …vous soutenez ces jeunes qui sont en prison pour avoir osé manifester afin d’avoir une vie meilleure ds leur propre pays ds ce beau et vaste pays …ceux qui vous ont mis en prison ne méritent pas cette belle jeunesse bien éduquée et.dsciplinée qui force l’admiration du monde entier….je vous souhaite le meilleur et espère bientôt parmi nous inchallah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici