Justice : le général major Ghediri connaîtra son sort aujourd’hui

Algérie – Ces derniers temps, quelques anciens hauts gradés de l’armée algérienne sont dans le collimateur de la justice. Autrefois quasiment intouchables, ces ex-hauts gradés sont tombés aujourd’hui en disgrâce.

On peut notamment évoquer le cas du général major Ali Ghediri. Durant de nombreuses années, il fut un rouage important au sein du système Bouteflika. Il prendra par la suite son envol.

C’est lorsque le régime d’Abdelaziz Bouteflika était en fin de course que le général Ali Ghediri a été propulsé sur le devant de la scène. En effet, il avait décidé de se présenter à l’élection présidentielle d’avril 2019 à laquelle le défunt président Bouteflika voulait également participer.

Ghediri sera t-il libéré ?

C’est notamment cette volonté de vouloir faire le forcing pour briguer un 5e mandat qui a conduit à la chute de Bouteflika. Le mouvement du Hirak a vu le jour pendant cette période de soubresaut et l’élection d’avril 2019 fut repoussée sine die.

Quelques mois plus tard, soit en juin 2019, Ali Ghediri sera arrêté. Il lui était alors reproché les chefs d’inculpation suivant : “Réunion de documents et d’informations et leur mise à la disposition d’agent étranger pouvant porter atteinte au moral de l’armée”. Depuis 2019 donc, Ali Ghediri est en détention dans l’attente de son procès.

La défense de l’ancien haut gradé a mis les bouchées doubles pour que quelques chefs d’inculpation soient abandonnés. Après un très long moment d’attente, le procès d’Ali Ghediri va se tenir ce mercredi 22 septembre au niveau du tribunal de Dar El Beida à Alger.

Lire cet article  Le procès de Said Bouteflika et de ses coaccusés reportés au 10 Octobre

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS