Justice : Mohamed Hattab sera fixé sur son sort le 15 Novembre prochain

AlgérieEn 2019, les algériens se sont levés comme un seul Homme pour dire non à la volonté du président Abdelaziz Bouteflika de briguer un nouveau mandat à la tête de l’Algérie. Le peuple aspirait à autre chose et voulait en finir avec les anciennes pratiques qui ont eu pignon sur rue dans le pays pendant de nombreuses années.

Sous le régime Bouteflika de nombreuses pratiques peu orthodoxes se déroulaient dans la quasi-totalité des secteurs d’activité. Avec l’avènement du Hirak, une veille citoyenne a été mise en place pour faire bouger les lignes.

Le verdict sera annoncé dans quelques jours

Entre temps, Abdelmadjid Tebboune fut élu président de l’Algérie, ce qui n’a aucunement rassuré le mouvement du Hirak qui considérait Tebboune comme une relique de l’ancien système. Très tôt, le chef de l’État a compris qu’il allait devoir batailler très dur pour gagner la confiance de ces concitoyens.

Il a entrepris de nombreuses réformes, notamment pour faire bouger les lignes. Ces derniers temps, on constate que plusieurs personnalités autrefois intouchables sont à présent rattrapées par plusieurs casseroles et sont dans le collimateur de la justice. C’est notamment le cas pour l’ancien ministre des Sports, Mohamed Hattab.

Ce dernier est poursuivi pour dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d’indus avantages lors de son passage à la wilaya de Mostaganem. Le dossier a été confié au département de la lutte contre le crime financier et économique du tribunal de Sidi M’hamed. Le procès de l’ex-ministre devait se tenir incessamment, mais il a été reporté au 15 novembre prochain.

Lire aussi :
L'Espagne ne compte pas abandonner les harragas mineurs

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL