Justice: « Un pouvoir judiciaire impartial, gage de la sécurité et de la stabilité » affirme Louh

Justice:  « Un pouvoir judiciaire impartial, gage de la sécurité et de la stabilité » affirme Louh

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux,  Tayeb Louh, a affirmé  hier  à Alger qu’un  pouvoir judiciaire impartial, à  l’abri des tiraillements politiques, était le gage de la sécurité et de la  stabilité de la nation.

Dans son allocution lors de la cérémonie organisée par le ministère de la  Justice, à l’occasion de la journée de la femme, M. Louh a indiqué qu’ »un  pouvoir judiciaire impartial, à l’abri des tiraillements politiques et la  pluralité des processus et visions constituent le gage de la sécurité et de  la stabilité de la nation », insistant sur « l’importance de la préservation  des acquis réalisés en termes d’instances et d’institutions, sans lesquels  on ne saurait parler d’un choix démocratique, sûr et sécurisé ». Le ministre a rappelé que « l’engagement des magistrats, en toutes  circonstances, à se conformer à l’obligation de réserve et à s’éloigner de  tout ce qui pourrait attenter à leur impartialité et à leur indépendance,  sont autant de valeurs qu’ils s’étaient engagés à respecter lors de la  prestation de serment ». « Le magistrat doit faire preuve d’équité, de loyauté, de probité et de  fidélité aux principes de la Justice », a-t-il ajouté, exprimant sa  conviction que le magistrat « a pleinement conscience du poids de la  responsabilité qui lui incombe », d’où la nécessité de voir « cette  responsabilité répondre aux principes stipulés dans les statuts et le code  d’éthique de cette profession ». Le pouvoir judiciaire « est conscient de sa responsabilité  constitutionnelle, car constituant un pouvoir indépendant exerçant ses  devoirs dans le cadre de la loi sur la base de la légalité et de  l’égalité ». Pour le ministre de la Justice, le peuple algérien « uni dans les épreuves,  est capable de surmonter toutes les étapes sensibles et consolider les  acquis réalisés, en tête desquels l’unité du pays contre toute  infiltration, la préservation de la sécurité et de la stabilité,  l’instauration de la quiétude et la construction d’un avenir plus  prospère ».

Moh. K

Source : lechodalgerie

lechodalgerie