Kabylie : A Bejaia du « Cachir » en réponse à la violence policière

2

Les manifestant ont répondu avec du « Cachir » à la violence policière à Tichy située à 20 KM à l’est de Béjaia en Kabylie, aujourd’hui lundi 18 novembre. Des assiettes remplies du saucisson traditionnel algérien et du pain, ont été posées devant les policiers. Une réponse à ces derniers qui ont fait usage de bombes lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour réprimer une manifestation dans la ville suscitée, a appris Observ’Algérie de sources sur place.

En effet, les forces de l’ordre ont violemment réprimé une marche à Tichy  (Béjaïa), avec des bombes lacrymogène et des tirs à blanc.  Ainsi les militants de la région de Béjaïa, qui étaient sortis en masse cette matinée, pour manifester contre la tenue des élections présidentielles, mais aussi pour appeler à la libération des détenus d’opinion, se sont immédiatement vu encerclé par un cordon des forces de l’ordre, et cela quelques minutes à peine du début de la marche.

Lire aussi  Tebboune nomme des experts pour rédiger une nouvelle constitution

Les forces de l’ordre auraient ensuite tenté à tout prix de disperser cette foule de manifestants. Ils auraient alors usé des bombes lacrymogènes et même des tirs à blanc. En effet, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, montre un jeune homme qui en témoigne. Le pantalon troué, la plaie apparente, et le bouchon de tir à  blanc en main, ce jeune homme dit avoir été ciblé par la police. Une réponse pacifique des manifestants : Le « Cachir » devenu symbole de soumission à la dictature pour un « maudit sandwich »

Du côté de la contestation populaire, aucun dépassement n’a été signalé. « Les manifestants étaient pacifiques,  scandent leurs revendications sans la moindre violence » a t-on appris d’un témoin oculaire . Mais plutôt biens déterminés à mener leur combat pacifiquement. Face à la répression des forces de l’ordre, les habitants de la ville de Tichy  ( Béjaïa) ont riposté à leur manière.

Lire aussi  LES ÉLUCUBRATIONS DE LA PRESSE DU MAKHZEN CONTRE TEBBOUNE

Selon les mêmes sources, qui étaient aussi présents cette matinée lors de la marche : « les manifestants ont déposé une assiette de Cachir devant les policiers sans qu’un mot ne soit prononcé. Là encore, aucun acte de violence n’est à signaler du côté des contestataires » a-t-on appris.

Source :

2 Commentaires

  1. J’aurais préféré les dattes et le lait des ânes, mais les Kabyles sont beaucoup plus généreux, ce peuple a chassés l’occupant Européen, et il chassera leurs commis cireurs de babouches

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici