Kamira Nait Sid et Slimane Bouhafs sous mandat de dépôt

Algérie- La prison de Kolea c’est dans la Wilaya de Tipaza vient d’accueillir deux nouveaux locataires. Il s’agit de la co-présidente du congrès mondial d’Amazigh, Kamira Nait Sid et l’l’activiste Slimane Bouhafs extradé récemment par la Tunisie.

Accusés d’appartenir au mouvement séparatiste kabyle (MAK), les deux prévenus ont été placé en détention provisoire ce mercredi par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Les charges qui pèsent sur eux font évoqué l’article 87 du code pénal qui stipule que : “est considéré comme acte terroriste ou sabotage, tout acte visant la sûreté de l’État, l’intégrité du territoire, la stabilité et le fonctionnement normal des institutions. Il convient de rappeler que Kamira Nait Sid a été arrêté, le weekend dernier, à Draa El Mizan, dans la wilaya. Avant sa présentation devant le juge, la militante a passé trois jours en garde à vue.

Lire cet article  Propos de Macron : Lamamra revient à la charge et dénonce

Ancien homme de tenu et converti au christianisme, Slimane Bouhafs avait gagné son billet à la prison de Sétif là où il a passé 20 mois pour atteinte à l’Islam entre 2016 et 2017. C’est après quelques mois seulement après sa libération que Bouhafs s’est réfugié en Tunisie. Alors qu’il est recherché par la justice algérienne, le membre du MAK considéré comme une organisation a été arrêté et livré par les autorités algériennes suite à un mandat d’arrêt lancé contre lui. Il a été placé en garde à vue après son audition ce mercredi par le juge d’instruction.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS