Karl-Heinz Rummenigge demande pardon aux algériens pour le match de la honte du mondial : “je regrette, 39 ans après”

AlgérieDe l’avis de nombreux nombreux spécialistes, l’équipe d’Algérie de football était l’une des plus talentueuses de son époque. Le groupe des Fennecs était constitué par quelques-uns des meilleurs joueurs au monde, des références absolues à leur poste.

On pense notamment à des footballeurs tels que Lakhdar Belloumi, Mehdi Cerbah ou encore Mustapha Dahleb. C’était une génération d’exception qui a fait rêver tout un peuple. L’apogée de cette fabuleuse génération interviendra en 1982 lors de la Coupe du monde organisé en Espagne.

Au cours de ce mondial, Lakhdar Belloumi et ses compagnons vont exploser aux yeux du monde entier. Il s’agit de la première participation des Fennecs à une Coupe du monde et dès leur premier match ils vont frapper très fort en battant la grande équipe d’Allemagne par ailleurs favorite du tournoi.

L’Algérie était logée dans le groupe B en compagnie de l’Allemagne du Chili et de l’Autriche. L’Algérie s’inclinera face à l’Autriche, mais remportera la victoire face au Chili. L’Algérie et l’Autriche étaient au coude à coupe et les Fennecs devaient affronter l’Allemagne pour pouvoir se qualifier.

Le méaculpa de Rummenigge

Le match contre l’Allemagne va se révéler être l’une des plus grandes injustices de l’histoire du football. On le qualifiera de match de la honte. Les Allemands refuseront de joueur et ils vont tous se regroupe dans leur camp.

La rencontre avait été arrangée avec l’Autriche pour des questions géopolitiques. Lakhdar Belloumi et ses coéquipiers seront impuissants et ils se feront éliminés de la Coupe du monde le légendaire attaquant allemand Karl-Heinz Rummeniggea participé a cette rencontre et au cours d’une récente interview il a demandé pardon aux Algériens pour l’acte antisportif que lui et ses coéquipiers ont posé il ya 39 ans. “Je regrette, 39 ans après, notre geste anti-sportif qui nous est resté en travers de la gorge. La justice immanente nous a déshabillés en finale face aux Italiens, qui portaient les mêmes tenues aux couleurs vert-blanc-rouge des Algériens. Aujourd’hui, je demande, à travers votre journal, aux Algériens de nous excuser de les avoir injustement éliminés” a déclaré Rummenigge au cours de son entretien. La légende a également exprimé toute l’admiration qu’il avait pour Belloumi, Cerbah ou encore Dahleb. Ces joueurs selon l’ancien président du Bayern étaient des monstres techniques, les meilleurs de l’époque.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL