La candidature de Bouteflika est « une insulte de trop » pour le RCD

0

Au lendemain du dépôt de la candidature à la présidentielle du 18 avril prochain du président sortant Abdelaziz Bouteflika, le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) apporte une réponse des plus cinglantes au système algérien «autiste».

 

Dans un communiqué rendu public ce lundi, 04 mars, le RCD estime que «l’opération de dépôt des dossiers de candidatures à l’élection du 18 avril a fini d’avilir l’ensemble des institutions officielle». IL dénonce, dans le même contexte, «Le viol de la constitution perpétré par la candidature illégale du chef de l’Etat» qui est «doublé d’un dépassement des procédures formelles exigées par le conseil constitutionnel».

 Accusant d’emblée, sans doute possible, Ali Ghediri et Rachid Nekkaz–sans avoir cité les noms de ces derniers– d’avoir ouvert «la voie à un candidat officiel impotent et hospitalisé à l’étranger depuis une semaine, le RCD indique que cet acte est une humiliation pour les algériens. «Un hurluberlu, mystificateur de la jeunesse, délègue son homonyme pour déposer des signatures collectées sur son nom. Les Algériens sont humiliés.  Aucun peuple, aucun groupe social, aucune personne ne peut accepter de supporter autant de mépris», lit-on dans le communiqué.

« Une insulte de trop »

Le parti considère que «la lettre lue par le directeur de campagne du chef de l’Etat, spoliant l’opposition de son projet pour mieux le pervertir résonne comme une insulte de plus, une insulte de trop à l’intelligence collective du peuple algérien».

 Il charge le système de vouloir opter pour l’essoufflement du mouvement de protestation contre le 5e mandat. «Le système algérien ne fait pas exception à la règle. Autiste, il spécule sur l’essoufflement d’une dynamique citoyenne inédite, qui exige une rupture complète et radicale, et manœuvre pour tenter de se survivre à travers la relance d’alternances claniques qui lui ont permis de traverser les turbulences engendrées par ses échecs et de passer outre les opportunités offertes par des conjonctures nationales, régionales et internationales favorables». Dénonce le RCD.

Le RCD lance un appel «à l’ensemble des forces politiques et sociales conscientes des enjeux et soucieuses d’offrir au pays les issues qui redonnent au peuple le libre choix de son destin», indique le communiqué.

Source : inter-lignes

inter-lignes

Laisser un commentaire