La «chakhchoukha» mis en vedette à Oum-el-Bouaghi pour la fête de Yennayer

AlgérieLa journée de yennayer a été spéciale dans la wilaya d’Oum-el-Bouaghi. Dans cette wilaya, c’est un rituel qui a fait la singularité des traditions ancestrales avec une forte participation d’exposants venus des quatre coins de la région. La «chakhchoukha», le plat de cette journée.

Inaugurée par les autorités locales accompagnées de cadres civils et militaires au niveau de la maison de la culture du chef-lieu de wilaya Nouar-Boubakeur, cette manifestation culturelle s’est particularisée par la présence de toute une panoplie d’associations et de lieux exposer leur art culinaire en passant par des plats culinaires ancestraux. Chacun a expliqué les différents composants et les différentes manières de préparer ces plats entièrement bio, sans aucun ajout, notamment composés d’ingrédients naturels des sous-produits laitiers, pour un cachet particulier à ces plats. Ces vieilles dames ont eu recours exclusivement aux ustensiles anciens fabriqués à partir de la terre cuite.

Cette manifestation ponctuée par un folklore comprend également traditionnellement des expositions d’habitudes traditionnelles confectionnées à partir de la ligne avec des outils très anciens. En marge de cette manifestation, un concours culinaire a été organisé, où pas moins de 26 concurrents étaient en cours pour les trois premières places. Un concours exclusivement réservé à la « chakhchoukha », un plat traditionnel ancestral, le deuxième du genre après celui de la première édition où l’autre plat proposé était le couscous.Ces dames concurrentes ont présenté leurs plats préparés sur les lieux et servis à chaud, devant un jury composé de trois chefs très connus par leur expérience pour départager les concurrents, tout en suivant la préparation, les ingrédients, les goûts et les ustensiles utilisés.

Lire aussi :
Bagarre entre Mounir Moons et Kamel Tatouage : le rappeur Booba remue le couteau dans la plaie et relance le buzz

Les concurrentes ont proposé leurs succulents plats avec la viande de mouton, de chèvre et du poulet, le tout chauffé sur les lieux et proposé aux membres du jury. À l’issue de cette compétition qui a tenu en haleine les concurrents et les visiteurs, trois lauréats ont été lancés par les organisateurs. M. Ababsa, directeur du tourisme, et M. Siad, directeur de la Chambre de l’artisanat ont d’ailleurs soutenu que des mesures sont prévues pour accompagner ces associations et familles d’efforts pour perpétuer et pérenniser les traditions ancestrales et millénaires , notamment les arts culinaires préparés sans ajouts artificiels.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL