La charge de Tebboune contre le ministre français de l’Intérieur

AlgérieCes derniers temps, l’Algérie se montre très hostile sur le plan diplomatique. Avec son voisin marocain, les relations sont plus que délétères, toute chose qui a conduit à une rupture des relations diplomatiques. Avec la France également, le climat s’est exacerbé ces derniers jours.

Le 28 septembre dernier, la France avait pris la décision de restreindre drastiquement le nombre de visas accordés aux ressortissants de trois pays du Maghreb que sont l’Algérie, la Tunisie et le Maroc. Les autorités algériennes n’ont pas du tout apprécié l’initiative prise par la France et dès lors, le ton est vite monté entre Paris et Alger.

L’ambassadeur de France à Alger fut convoqué manu militari et on a assisté à une escalade verbale entre les autorités des deux pays. Hier dimanche 10 octobre, le président Abdelmadjid Tebboune a livré un grand entretien à la presse nationale.

Tebboune n’a pas tourné autour du pot

Il s’est exprimé sur les grands sujets d’ordre nationaux et s’est également attardé sur la question de la diplomatie qui fait actuellement couler beaucoup d’encre et salive. Le chef de l’État n’a pas pris de gants au moment d’évoquer les relations avec la France notamment sur la question de l’immigration.

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin en a pris pour on grade. Tout récemment, Darmanin, dont le grand-père fut tirailleur algérien pendant la Seconde Guerre mondiale, a indiqué qu’environ 7000 immigrés clandestins algériens allaient être refoulés depuis la France.

Hier, Tebboune a apporté un démenti formel face aux propos de Gérald Darmanin. Le dirigeant algérien a sorti la sulfateuse en signifiant que les chiffres avancés par le ministre de l’Intérieur sont totalement faux.. “Il n’y a jamais eu 7.000 (Algériens à expulser). La France a évoqué avec nous plus de 94 (Algériens). Jamais il n’y en a eu 7.000” dira Abdelmadjid Tebboune avant d’ajouter que Darmanin a commis une faute en s’exprimant dans la presse sur un sujet qu’il ne maîtrise pas. Paris n’a pas encore réagi à la sortie du président algérien, ce qui est sûr, il n’a pas été du tout tendre avec Gérald Darmanin.

Lire cet article  L'Armée sort l'artillerie lourde pour procéder à l'extradition du Général Belkecir

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS