La chute du dinar va t-elle entraîner la paupérisation de la population sur le long terme ?

AlgérieL’économie algérienne est confrontée à de nombreuses turpitudes depuis quelque temps maintenant. L’avènement de la pandémie du coronavirus est venu compliquer encore plus les choses. En effet, la covid-19 a fait plonger l’économie du pays dans une terrible récession économique.

Tout s’est enchaîné par la suite. La hausse de l’inflation a provoqué une augmentation brusque des denrées de première nécessité. Dès lors, ils sont nombreux ces Algériens qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts.

le dollar et l’euro comme alternative

L’autre paramètre à prendre en compte dans ce contexte de morosité socio-économique c’est la chute vertigineuse de la monnaie nationale, le dinar. En effet, le dinar algérien ne fait que chuter depuis des mois ce qui a des répercussions immédiates sur toute l’économie. Malheureusement, le gouvernement a annoncé que cette tendance à la baisse va se poursuivre sur le long terme.

Ainsi donc, dans la Loi de finances 2022, les prévisions ont été données et il faut dire qu’elles ne sont pas reluisantes. En effet, le taux de change du dinar sera de 149,3 dinars pour 1 dollar USD en 2022, de 156,8 DZD/USD en 2023 et de 164,6 DZD/USD en 2024.

On risque donc d’assister à un enracinement de l’inflation qui va avoir de lourdes répercussions sur le porte-monnaie des Algériens. La précarité ambiante sera toujours perceptible. Pour améliorer leurs conditions, de nombreux Algériens se tournent vers des monnaies étrangères comme le dollar et l’euro afin de constituer des épargnes.

 

Lire aussi :
🔥 L'armée française quitte la plus importante base militaire d'Afrique, à 50 km de la frontière algérienne

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL