La communication, le parent pauvre de la SEAAL

La communication, le parent pauvre de la SEAAL

DIA-27 février 2019: La Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL) avait annoncé dans un communiqué que l’alimentation en eau potable sera suspendue lundi et mardi dans 13 communes de l’Ouest d’Alger, en raison de travaux sur son réseau.
La SEAAL avait aussi indiqué que cette suspension d’eau intervient en raison des travaux de renforcement de la capacité de stockage par la mise en service d’un nouveau réservoir à Douera, précisant que ces travaux seront réalisés du lundi 25 février à 8h à mardi 26 février à 8h.
Or, durant toute la journée du mardi les 13 communes (Baba Hassen, Douera, Khraicia, Birtouta, Tessala El Merdja, Ouled Chebel, Draria, Saoula, El Achour, Ouled Fayet, Souidania, Dely Brahim et Chéraga) ont été privées d’eau, le rétablissement de l’alimentation en eau potable étant prévu à 8h. Renseignement pris auprès du centre d’appel de la SEAAL, on nous a informés que l’eau coulera de nouveau dans les robinets à partir de mercredi matin, soit avec un retard de 24 heures car les travaux n’ont pas été achevés dans les délais prévus.
La SEAAL n’a même pas pris le soin d’informer ses abonnés par un communiqué dans lequel elle pouvait présenter ses excuses et avertir les abonnés que le rétablissement de l’alimentation en eau potable a été retardé de 24 heures.
Ainsi les citoyens auraient pu prendre leurs dispositions en s’alimentant en eau potable ou en gérant avec parcimonie les réserves d’eau qu’ils avaient prévu en raison de cette coupure qui a été prolongée de 24 longue heures sans qu’ils en soient informés.
Cela pour dire que la communication demeure le parent pauvre de la SEAAL, laquelle aura failli à sa mission de service public. A la SEAAL, on ignore encore que «l’eau, c’est la vie» et l’observation du service public signifie respect des abonnés.
Amir Hani 

Source : Dia Algerie

Dia Algerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here