in

La coopération énergétique algéro-italienne au menu

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a reçu lundi le secrétaire d’Etat Italien auprès du ministère des Affaires étrangères et de la coopération Internationale, Manlio Di Stefano avec qui il a évoqué la coopération bilatérale dans le secteur de l’énergie, a indiqué un communiqué du ministère.

Les deux parties ont passé en revue l’état des relations de coopération et de partenariat entre les deux pays dans le domaine de l’énergie, qualifiées d’”historiques et d’excellentes”, et les perspectives de leur renforcement davantage.

A cet effet, M. Arkab, qui a exprimé sa satisfaction des relations de coopération entre les entreprises des deux pays, a présenté les axes stratégiques du plan d‘action du gouvernement dans le secteur de l’énergie et qui portent, notamment, sur la transition énergétique basée sur les énergies vertes qui crée de la richesse et de la croissance et préserve l’environnement et le développement des hydrocarbures à travers l’augmentation de l’effort d’exploration, lit-on dans le communiqué.

Il a relevé, à cet égard, que la nouvelle loi sur les hydrocarbures offre des opportunités importantes d’investissement et de partenariat à travers sa flexibilité en matière fiscale et contractuel avec 04 types de contrats, précise la même source.

Le ministre a insisté aussi sur le développement de la transformation des hydrocarbures par l’industrie de la pétrochimie qui constitue un axe très stratégique dans le programme du secteur, l’industrialisation des équipements de réseaux électriques et le développement et la formation de la ressource humaine.

A cette occasion M. Arkab a invité les entreprises italiennes à investir davantage dans ces domaines et créer des partenariats avec des entreprises algériennes mutuellement bénéfiques avec un transfert du savoir-faire et de la technologie.

Pour sa part, le Secrétaire d’Etat italien, s’est dit “très satisfait” des relations historiques liant les deux pays, et a exprimé le grand intérêt des entreprises italiennes à continuer à investir en Algérie dans les domaines des hydrocarbures et des énergies renouvelables, à développer des projets concrets et à faire bénéficier les entreprises algériennes de l’expérience italienne dans ces domaines, a conclu le communiqué.

What do you think?

Written by Algerie7

Toute la presse en Algérienne en ligne

Le parquet requiert 4 ans de prison et 200 000 DA d’amende

Karim Tabbou : «J’ai subi des violences lors de mon arrestation»