La police espagnole a affirmé, ce jeudi 2 mai, que des responsables consulaires algériens et marocains ont conspiré avec des trafiquants d’êtres humains qui ont fait passer frauduleusement des centaines d’Asiatiques en Espagne par la mer Méditerranée, rapporte l’agence Associated Press (AP).

Dans un communiqué publié ce jeudi, la police espagnole a affirmé que les services consulaires algériens basés en Inde ont accordé de manière frauduleuse des visas à 350 personnes en provenance du Bangladesh, du Sri Lanka, du Pakistan et de l’Inde. Après avoir voyagé vers l’Algérie, les Asiatiques sont restés dans des maisons près de la frontière avec le Maroc, avant d’être déplacés par bateaux vers la côte sud espagnole. Ces personnes ont payé jusqu’à 20 000 euros chacun pour le périple.

L’enquête menée par la police espagnole contre le réseau de trafic d’êtres humains basé au Bangladesh a permis l’arrestation de 11 personnes en Espagne, indique la même source.

La police espagnole ne fournit pas de précisions concernant les responsables algériens impliqués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici