La police tire des bombes lacrymogènes, les manifestants ne reculent pas

0

Les milliers de manifestants rassemblés à Alger-centre, pour ce 13e vendredi de marche, sont déterminés à prendre possession de l’esplanade de la Grande Poste, où un important dispositif sécuritaire a été déployé pour barricader les lieux.

Peu avant midi-trente, un policier a tiré une bombe lacrymogène pour repousser les protestataires, mais sans succès.

Un petit groupe de manifestants a réussi déjà à s’installer sur les escaliers de la Grande Poste, pendant que les autres affrontent toujours la barrière policière pour la franchir.

Fait remarquable, de vieilles dames sont carrément à la tête du groupe de manifestants qui tentent de forcer le dispositif sécuritaire.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here