in

La population réclame la libération d’un hirakiste

Selon le site Liberte-Algerie, les habitants d’El-Main, localité sis à une soixantaine de kilomètres au nord du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj n’ont pas cessé de demander la libération de l’étudiant Lounès Bouthaanguigth arrêté samedi dernier à Alger, placé sous mandat de dépôt. Depuis samedi dernier, des marches sont organisées par des habitants au centre-ville.

Tout au long de l’itinéraire, les manifestants scandaient des slogans appelant à la libération du jeune Lounès et de tous les détenus. “Halte aux intimidations, libérez Lounès, il n’a pas vendu de la cocaïne”, “Libérez Lounès. C’est un étudiant pas un terroriste’’, ont scandé les marcheurs. Les participants à ces marches quotidiennes reprenaient également en chœur les habituels slogans du mouvement populaire. Devant thadjmaâth, les manifestants transforment leurs marches en un rassemblement au cours duquel ils appellent à une véritable indépendance de la justice, au droit de s’exprimer et de marcher librement.

“Les intimidations et l’emprisonnement des jeunes activistes n’ont d’autre objectif que de museler le peuple et de le soumettre de force au nouveau plan de route du pouvoir auquel nous disons que le combat n’est pas terminé même si on nous met tous en prison”, dira Akli, un des activistes de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *