La précarité s’est répandue en Algérie depuis 2020 selon une étude européenne

Algérie –A la lecture d’une étude menée en Algérie et financée par l’Union Européenne en Algérie, l’on note qu’un fort sentiment de précarité ronge des pans entiers de la société algérienne depuis 2020. Plus de détails à travers cet article.  

 

Au moins 37 % des Algériens ne sont pas satisfaits de leur vie et 41 % d’entre eux ne s’attendent pas à une amélioration de leur vie quotidienne à cause des difficultés que traversent leur pays sur le plan économique et politique.  Mieux, au moins 32 % des Algériens jugent que la situation financière de leurs foyers est très mauvaise et 12 % d’entre eux craignent une aggravation de la précarité qui les frappent de plein fouet. Ces résultats ont été dévoilés par le rapport d’ensemble et les fiches d’information régionaux d’EU Neighbours South. Notons qu’il s’agit plus précisément d’un sondage d’opinion annuel réalisé en Algérie, que le projet EU Neighbours South a rendu public. Cette enquête, qui fait partie d’une série de sondages d’opinion réalisés dans huit pays partenaires du sud de la Méditerranée, a été menée en Algérie de juin à juillet 2020, auprès de 1 044 personnes interrogées de vive voix. Les questions posées aux participants portaient sur leur perception générale de l’Union Européenne (UE) et des valeurs qu’elle véhicule, sur les relations de l’UE avec leur pays et sur l’impact du soutien financier de l’UE notamment en soutenant la réponse de leur pays à la crise du COVID-19. L’objectif était également de découvrir leurs vecteurs d’information préférés, leur ressenti par rapport à leur situation personnelle et celle du pays, ainsi que leurs attentes. Aussi, les Algériens ont une perception de l’UE conforme à la moyenne régionale des trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), constate ainsi cette enquête. À la question concernant les relations avec l’UE, 45 % ont affirmé qu’elles étaient bonnes, par rapport à une moyenne de 59 % pour le Maghreb (67 % au Machrek).

Lire aussi :
Devises : le taux de change du dinar ce mercredi 10 novembre

Signalons également que, plus de 36 % des personnes interrogées ont une image positive de l’UE (chiffre inférieur à la moyenne régionale). À l’instar des autres pays de la région, les valeurs les plus souvent associées à l’UE sont les droits de l’homme, la liberté individuelle et l’égalité des genres, tandis que les valeurs les moins associées à l’UE sont l’absence de corruption et la tolérance. Les Algériens estiment que c’est au commerce (39 %) et à la santé (29 %) dans leur pays que le soutien de l’UE a le plus contribué et ils souhaiteraient que l’UE renforce encore son rôle dans ces domaines. Soulignons enfin que le projet EU Neighbours fait partie du programme OPEN Neighbourhood. Le programme a été lancé en novembre 2015 pour une période de quatre ans et s’appuie sur le Programme de communication régionale précédent qui inclut l’EU Neighbourhood Info Centre. Le Programme OPEN Neighbourhood vise à sensibiliser, approfondir la connaissance et la compréhension de la Politique européenne de Voisinage (PEV). A Bruxelles, les responsables de l’UE expliquent que l’objectif de la Politique européenne de Voisinage est de soutenir les réformes et la consolidation démocratique et de promouvoir la prospérité, la stabilité et la sécurité des pays voisins de l’Europe.

Lire aussi :
Algérie – France : sommes nous vers la fin de la crise diplomatique ?

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL