La privatisation des banques va t-elle favoriser la relance de l’économie ?

AlgérieLe pays cherche par tous les moyens divers mécanismes afin de donner un nouveau souffle à l’économie. En effet, l’Algérie est frappée de plein fouet par une récession économique sont les conséquences vont s’étaler sur une longue période.

Cela fait plusieurs mois que le gouvernement est à pied d’œuvre afin de trouver des solutions qui permettront une reprise effective des activités économiques. Plusieurs pistes ont été étudiées et le gouvernement ne souhaite écarter aucune possibilité.

Il va falloir sortir des sentiers battus pour relancer l’économie, les autorités en sont bien conscientes. Parmi les réformes économiques qui se pointent à l’horizon, il y a celle de la privatisation des banques.

Explorer toutes les solutions pour sauver l’économie

Les banques algériennes sont régies par un contrôle strict de l’État. C’est la Banque d’Algérie qui supervise le tout et donne le ton pour le fonctionnement de tous les établissements bancaires.

Tout récemment, le gouvernement a levé la principale restriction qui empêchait le secteur privé d’investir dans le domaine bancaire. Il s’agit notamment de la loi sur la monnaie et le crédit. Ainsi donc, à partir de 2022, il y aura un net réaménagement au niveau de cette loi pour permettre aux investisseurs privés d’entrer dans le capital des banques, une première en Algérie.

Le gouvernement joue son va tout. Il faut urgemment trouver des solutions pour dynamiser l’économie qui en a grandement besoin. 2022 sera donc une année charnière sur le plan économique. On a comme l’impression que les autorités sont entrain de jouer leurs dernières cartes. Ça passe ou ça casse et on espère tous que ça va passer.

Lire cet article  Alerte météo : des vents forts sur des wilayas côtières de l’Est du pays

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS