La saignée migratoire se poursuit

Algérie – Cela fait plusieurs mois maintenant que l’Algérie est confrontée à un exode massif de sa jeunesse. Cette jeunesse est confrontée à de nombreux défis et à un manque criant de perspectives. Ainsi, pour se construire un avenir meilleur, des milliers de jeunes algériens sont prêts à risquer leurs vies pour tenter la périlleuse traversée de la Méditerranée.

Rejoindre L’Europe et notamment l’Espagne est le principal objectif de ces jeunes. Hier encore, les autorités espagnoles sont venues à la rescousse d’embarcations qui avaient à leur bord des harragas.

Perdus dans les eaux de la méditerranée, ces harragas ont eu la vie sauve grâce au sens de l’humanisme des garde-côtes espagnols. À la différence de plusieurs pays européens, l’Espagne ne mène pas une politique hostile envers les migrants.

Des chiffres terrifiants 

Le pays essaye tant bien que mal de secourir les embarcations à la dérive au niveau de la méditerranée, mais ce n’est pas chaque fois évident. Les chiffres livrés par les garde-côtes espagnols font froid dans le dos. En effet, il ressort que rien pour ce lundi 27 septembre, ce sont près de 300 nouveaux harragas qui ont débarqué sur les côtes espagnoles.

Les chiffres sont tout simplement hallucinants. L’Espagne a dû mobiliser d’importants moyens logistiques pour venir en aide à tous ces migrants algériens. En plus des autorités espagnoles, diverses ONG s’activent avec engagement pour secourir le maximum de harragas dans les eaux de la méditerranée.

On a l’impression que l’État algérien assiste impuissant au déferlement de sa jeunesse sur les côtes espagnoles. Une jeunesse désespéré qui se cherche et qui a plus que besoin d’opportunités et de perspectives pour mieux se projeter dans le futur.

Lire cet article  L'Espagne bande les muscles contre les harragas algériens

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS