in

La Satim révolutionne les transactions Paiement électronique : désormais élargi aux commerçants

D’aprés lesoirdalgerie.com, l’Algérie s’attelle à développer et à démocratiser le e-paiement. Pour ce faire, les webmarchands pourraient désormais certifier gratuitement le module de paiement électronique via un portail web. La généralisation de l’utilisation des terminaux de paiement électronique (TPE) et la modernisation des distributeurs automatiques de billets (DAB) sont aussi au programme de la digitalisation des opérations bancaires.
Rym Nasri – Alger (Le Soir) – La cadence de la digitalisation des opérations bancaires en Algérie augmente de plus en plus. Lancé en 2016, le paiement électronique a été destiné, dans un premier temps, aux grands facturiers, notamment des sociétés publiques. Depuis, sa généralisation aux opérateurs privés reste pourtant timide. Seuls 71 webmarchands ont adhéré en 2020 à ce mode de paiement et ont ouvert leur site internet à l’acceptation des cartes interbancaires.
«Aujourd’hui, 15 webmarchands viennent de certifier le module de paiement électronique et vont bientôt entrer en production, tandis que 66 autres ont commencé le développement pour intégrer le paiement électronique», affirme la directrice générale de la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (Satim), Mme Newel Benkritly.
Dans l’objectif d’inciter les webmarchands et commerçants à se mettre au e-paiement, elle annonce le lancement d’un nouveau portail web dédié à la certification en ligne du module de paiement électronique. Mis en marche hier, dimanche 4 avril, par le GIE monétique, le site cibweb.dz, interconnecté avec la plateforme technique de la Satim, «permettra à tous les commerçants désirant intégrer le paiement électronique de se faire certifier en ligne, sans avoir à se déplacer», explique-t-elle.
Désormais, poursuit-elle, «la certification sera non seulement en ligne mais, elle sera aussi gratuite». Elle rappelle, à cet effet, que la tarification des transactions électroniques avait déjà été baissée pour devenir «symbolique».
Utilisée uniquement pour le retrait et le paiement par TPE, la carte Eddahabia d’Algérie Poste sera bientôt éligible pour effectuer des paiements en ligne. «Nous sommes en train de finaliser le volet e-paiement pour la carte Eddahabia. Il est question de terminer l’aspect technique de l’interopérabilité de cette carte pour le e-paiement, et elle sera fin prête pour bientôt», indique la même responsable.
Soulignant certaines expériences dans le m-paiement, notamment celles de la BNA et d’Algérie Poste, elle précise que son entreprise ne dispose pas encore de son propre programme dans ce créneau. «Aujourd’hui, notre mission est de lancer ce mode de paiement en interbancaire», dit-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *