La situation est catastrophique

+ RECENTS

Liberté Algérie – Le Quotidien La situation est catastrophique, a déclaré le chargé de communication de la Direction de la santé et de la population (DSP) d’Oran, Youcef Boukhari, en qualifiant la conjoncture sanitaire liée à la Covid-19 dans la wilaya. On dépasse quotidiennement les 210-222 PCR positifs sans compter les tests antigéniques, les tests graphiques et les scanners, explique-t-il. Cette comptabilité prend en compte les tests réalisés au sein des structures sanitaires et des laboratoires homologués par l’Institut Pasteur. Quand aux hospitalisations, elles ont atteint le pic, précise notre interlocuteur qui indique que plus de 600 personnes sont actuellement hospitalisées sous oxygène au niveau des sept établissements hospitaliers qui reçoivent les covidés dont les hôpitaux de Chteïbo, d’El-Kerma, d’El-Mohgoun, de Canastel et d’Aïn Turck. 

Concernant le problème de l’oxygène, le Dr Boukhari assure qu’il est disponible, mais que la consommation reste très importante. Il ne faut pas oublier que la wilaya d’Oran distribue de l’oxygène pour 13 autres wilayas, et parfois, noussommes obligés de faire des efforts pour contenter tout le monde, indique-t-il encore. Nous menons une guerre, ajoute-t-il en référence au nombre incalculable des morts. Ceux qui décèdent dans leurs domiciles dépassent le nombre des décès au niveau des hôpitaux, affirme-t-il. Nous avons atteint le pic de la troisième vague”, une vague qui est une conséquence des fêtes de l’Aïd, du bac et de la saison estivale”, selon le cadre de la DSP. Oran est une wilaya cosmopolite et beaucoup d’estivants ont ramené avec eux le virus ou sont repartis chez eux contaminés.

Le Dr Boukhari évoque également l’inconscience de la population qui continue à ne pas respecter les gestes barrières pourtant toujours en vigueur. Quant à la vaccination, il semble que c’est le seul vecteur porteur d’espoir à Oran, puisque les gens prennent de plus en plus conscience de son utilité préventive. “Nous sommes à 263 833 vaccinés jusqu’à maintenant”, précise-t-il, en rassurant sur la disponibilité des centres et des points de vaccination estimés à 205 dans toute la wilaya. “Nous avons 85 écoles, 105 points dépendants des centres de santé, 4 cliniques privées, des espaces publics, en plus de nous déplacer sur les lieux de travail publics et privés”.

SAïD OUSSAD

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !