in

L’ADE sévit contre les branchements anarchiques

En application des directives du ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, la direction de l’Algérienne des eaux de Tébessa a lancé, dimanche, une série de coupures visant les débranchements illicites au réseau d’eau potable. Pour mener à bien l’opération, l’Algérienne des eaux a mobilisé d’importants moyens matériels et humains, notamment dans la daïra d’Elma Labiod, où le raccordement illicite au réseau de l’AEP est monnaie courante et utilisée pour l’irrigation des terres cultivées majoritairement de pomme de terre. Une dizaine de cas ont été localisés, lors du premier jour de cette opération, ce qui montre clairement que le phénomène des branchements illicites existe bel et bien, et ce, aussi bien chez les particuliers que chez les agriculteurs. Par ailleurs, l’Algérienne des eaux lance un appel en direction des citoyens en les invitant à contribuer à l’opération en cours, en signalant les branchements illicites auprès de ses agences disséminées à travers le territoire de la wilaya. Il faut rappeler que la crise d’eau potable subsiste depuis plusieurs mois dans la région. Les habitants des communes touchées par cette pénurie, notamment en cette période de grandes chaleurs, n’ont eu de cesse de réclamer. Plusieurs sit-in ont d’ailleurs été organisées du côté de Cheria, Bir El-Ater, El-Kouif et Bir Dhab.  Rappelons aussi, que l’alimentation en eau potable de la wilaya de Tébessa repose à 90% sur les eaux souterraines, et à 10% seulement sur le barrage de Aïn Dalia (wilaya de Souk Ahras).  

                                                                                                    
RACHID G.

 

Source : liberte-algerie

liberte-algerie