L’Algérie enregistre une baisse notoire des exportations de pétrole

AlgérieLa crise sanitaire du coronavirus a eu un impact significatif sur la santé économique de l’Algérie. En plus de la pandémie, il faut savoir que le pays était déjà confronté à une instabilité chronique en ce qui concerne la volatilité du prix du baril de pétrole. Crise sanitaire plus fluctuation du prix du baril de brut et voici que l’économie algérienne a basculé dans une terrible récession économique.

Ces derniers temps, les autorités sont entrain d’enclencher différents mécanismes dans le but de relancer l’économie du pays. S’il ya une entreprise qui est le symbole de la déliquescence économique du pays, c’est bien la Sonatrach.

Il n’y a pas trop longtemps, la Sonatrach compagnie pétrolière nationale était la première entreprise publique du pays. La société brassait des milliards de bénéfice avec un rythme de production exceptionnel.

La Sonatrach doit se réorganiser

Mais voilà, depuis quelque temps maintenant, la société est confrontée à la morosité économique du pays toute chose qui a entraîné des baisses de performance. Ces dernières semaines, une hausse du prix du baril de pétrole a été constatée sur le marché international.

Cela doit être une opportunité pour la Sonatrach de relancer sa production et de renflouer ses caisses. Malheureusement ce n’est pas le cas. Il ressort selon de nombreuses sources que la Sonatrach est en déficit de production à cause d’une très mauvaise stratégie d’investissements. Actuellement, la compagnie n’est pas en mesure d’investir sur de nouveaux forages, ce qui fait que les réserves de pétrole ne sont pas renouvelées.

Selon certaines indiscrétions, sur le mois d’août, la Sonatrach est arrivée à peine à exporter une moyenne de 405 mille barils de pétrole. Cette capacité de production est très faible pour une structure de l’envergure de la Sonatrach. En temps normal, la compagnie est en mesure d’exporter 950 mille barils de pétrole par jour. Le déficit est vraiment frappant. Il urge donc que la Sonatrach mette en place des réformes structurantes qui vont lui permettre de retrouver sa compétitivité à un moment où le cours du prix du pétrole est à un niveau élevé.

Lire aussi :
L'Espagne ne compte pas abandonner les harragas mineurs

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL