L’Algérie pas “sûr” à vivre sur le plan sécuritaire (Enquête)

Algérie –Une enquête internationale a révélé que l’Algérie est l’un pays les plus en vue sur le plan sécuritaire. Dirigé par une main de maître, le pays manque gravement de sécurité malgré que l’armée détient le premier budget.

En effet, la Police emploie près de 250 mille agents et la Gendarmerie Nationale plus de 200 mille éléments. Le pays dirigé par Abdelmadjid est quadrillé par les contrôles sécuritaires. Points de contrôle sur les routes ou autoroutes, forte présence des services de sécurité partout dans les plus importantes agglomérations du pays ou les centres névralgiques de l’Etat. Mais malgré cette « sécuritocratie » assumée et revendiquée par le pouvoir algérien, le pays n’est pas jugé « sûr », car les algériens ne se sentent vraiment pas en sécurité dans leur propre pays.

La révélation est de l’indice Gallup de « la loi et de l’ordre » 2020 qui a évalué le sentiment de sécurité des personnes et leur expérience personnelle en matière de criminalité et d’application de la loi, dans un sondage réalisé auprès de 148.000 adultes dans 115 pays à travers le monde. Cet indice international est établi par The Gallup Organization, une structure américaine connue pour les différents sondages qu’elle effectue régulièrement. Il s’agit en réalité du plus grand et plus influent institut de sondage au monde crée en 1935 par George Gallup célèbre statisticien et sociologue américain.  Ce dernier a mis sur pied  l’American Institute of Public Opinion, connu très vite sous le nom de son fondateur, l’institut Gallup.

Lire aussi :
Nécrologie : Décès de l'ancien directeur de la TDA, Abdelmalek Houyou

L’institut Gallup a élaboré ainsi le « Public Law and Order Index » qui mesure le degré de sécurité dans les pays. Cet indice est établi sur la base des questions portant entre autres sur la confiance accordée à la police locale, le sentiment de sécurité la nuit, les cas de vol, et si les participants ou un membre de leur famille avaient été agressés au cours de ces douze derniers mois.

D’après l’indice « Law and Order » (Loi et Ordre) de l’institut Gallup qui mesure le sentiment de sûreté, l’enquête dépend de la note des pays sur 100 points, et le taux le plus élevé d’entre eux est le plus sûr, la note de l’Algérie était de 75/100, ce qui lui a valu d’occuper le 7e rang parmi les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. L’Algérie récolte le même score que le Maroc, le Sénégal ou le Burkina Faso pour ne citer que ces pays africains.

Lire aussi :
L’ex ministre française qui parle et chante en tamazight

De ce fait, l’Algérie est classée 82e dans l’indice Gallup de « la loi et de l’ordre » pour 2020 avec un score de 75 et ce score traduit les perceptions des gens quant à leur sûreté, leur sécurité et leur confiance dans la police locale. L’indice a étudié des échantillons parmi la population adulte, âgée de plus de 15 ans, dans 115 pays et territoires tout au long de 2020. Les enquêtes ont été menées soit par téléphone, soit par entretiens en face à face. Parmi la liste des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, la Jordanie arrivait derrière les Émirats, suivie de l’Arabie saoudite, puis de l’Égypte, d’Israël, de l’Irak. Dans l’ensemble, 71% des personnes dans le monde ont fait confiance à leur police locale, en légère hausse par rapport à 69% en 2019.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL