L’Algérie réaffirme son attachement au principe de non ingérence dans les affaires internes des États

Algérie – L’Algérie a réaffirmé mardi, à Belgrade (Serbie), son attachement aux valeurs et principes de la Charte des Nations Unies, notamment l’égalité souveraine de tous les États et la non ingérence dans leurs affaires intérieures et le droit des peuples à l’autodétermination.

Dans une allocution au nom du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, lors de la deuxième réunion du Groupe des amis pour la défense de la Charte des Nations Unies, tenue en marge de la réunion de haut niveau marquant le 60e anniversaire de la 1ère Conférence du Mouvement des non-alignés (MNA), l’ambassadeur d’Algérie à Belgrade, Abdelhamid Chebchoub, a réaffirmé “l’attachement de l’Algérie aux valeurs et principes de la Charte des Nations Unies, notamment l’égalité souveraine de tous les États, l’indépendance politique, la non ingérence dans les affaires intérieures des États, le droit des peuples à l’autodétermination et le règlement pacifique des conflits”.

Lire cet article  Lydia Guirous : "J’en ai assez de ces dirigeants algériens qui ne bâtissent rien et ne font que dans la provocation"

Lamamra a également appelé à “œuvrer inlassablement en faveur de la promotion des valeurs de dialogue, de tolérance et de solidarité”, insistant sur “la nécessité d’un multilatéralisme efficient et inclusif associant sur un pied d’égalité toutes les régions et tous les États”.

“Il faut entendre toutes les voix et pas seulement la voix du plus fort”, a-t-il soutenu, estimant que “la confiance, l’inclusion et le dialogue demeurent la clé du renforcement du multilatéralisme et de la défense de la Charte des Nations Unies”.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS