Lamamra à New York : l’Algérie dénonce une « montée du populisme »

Algérie Le ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra a dénoncé ce jeudi devant la tribune des nations unies le discours de haine, le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et les intolérances. Le diplomate algérien s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de célébration du 20e anniversaire de la déclaration de Durban. 

Lamamra a fait un discours dans lequel, il affirme que : “L’Algérie dénonce la montée prépondérante du populisme qui véhicule une rhétorique haineuse et un discours de rejet de l’autre”, faisant allusion à l'”attitude irresponsable” de certains médias qui s’attaquent à certaines communités et religions.

Lamamra a profité de l’occasion pour indiquer que l’Algérie dénonce fortement “l’attitude irresponsable de certains médias qui stigmatisent et s’attaquent à des communautés et des religions les accusant de tous les maux, attisant ainsi la haine et nourrissant l’extrémisme violent”. Le chef de la diplomatie algérienne affirme que son pays a toujours su rester “fidèle aux principes et valeurs ayant inspiré sa révolution et sa politique au niveau national et international”.

Lire cet article  Algérie : Tebboune s'exprime enfin sur la flambée du prix des produits alimentaires

Lamamra indique que les lois et les dispositifs législatifs qui ont été promulgué en Algérie visent à la “non discrimination et à la légalité entre nationaux et non-nationaux devant la loi” mais à “prévenir et lutter contre la discrimination et le discours de haine, lutter contre l’apparition de nouvelles formes de discrimination à travers les réseaux sociaux”.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS