L’ARAV averti l’ENTV après un “lapsus” sur la Kabylie lors d’un journal télévisé

L’autorité de régulation de l’audiovisuel sévit contre l’ENTV, suite à un dérapage d’un présentateur du journal télévisé de la télévision nationale. Le gendarme des médias a ainsi annoncé des sanctions. 

Ce mardi, un présentateur a commis une faute grave lors de l’édition de 10 heures du matin. Un acte qui est vite devenu viral sur les réseaux sociaux.

Au moment de réciter l’informations concernant les accusations portées contre les accusés dans l’affaire Djamel Ben Ismail, le journaliste a commis l’erreur d’une interprétation gravissime. Alors qu’il devait lire “organisation terroriste”, il a parlé de “région terroriste” ce qui a provoqué l’indignation des internautes.

Un dépassement impardonnable

Cet incident a fait réagir l’autorité de régulation de l’audiovisuel qui a adressé un “avertissement” à la chaine qualifiant l’acte d'”erreur fatale”.

Lire cet article  Ramtane Lamamra dévoile les priorités de la diplomatie algérienne

Dans un communiqué rendu public, l’ARAV parle d'”un dépassement impardonnable”, notamment dans “les circonstances exceptionnelles et sensibles que traverse le pays”.

Par ailleurs, la télévision publique a tenu à présenter ses excuses via un communiqué. “la télévision algérienne tient à présenter ses excuses à propos d’un lapsus proféré par le présentateur du journal télévisé de 10 heures du matin de ce 24 août 2021”, peut-on lire dans le document.

La chaine a en outre annonce, qu’elle prendra toutes les mesures nécessaires pour les sanctions disciplinaires tenant en compte le règlement intérieur de l’entreprise en question.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS