L’Armée rejette la période de transition, accuse des parties de vouloir récupérer le Hirak

11

Algérie – Dans son dernier édito, la revue El Djeich a accusé des parties intérieures, de mèche avec l’étranger, de vouloir « mettre la main sur le Hirak » dans le but « de brouiller les cartes et de semer la confusion ».

« Dans leurs manœuvres criminelles, ces mêmes parties n’oublient pas de lancer des campagnes féroces à travers certains porte-voix qui véhiculent toute leur rancœur à l’encontre de l’ANP en lui reprochant son attitude patriotique et novembriste dont elle ne s’écartera jamais », charge l’armée.

11 COMMENTS

  1. Tout d abord armé elle ferme sa gueule, elle n a pas à inter en or en politique,Les Algérien ne sont pas dupe , il savent très bien que les partie de l opposition était à la soldes du pouvoir pendant ces 25 dernière année, et il voteront pas pour eux , moi je voterait pour un nouveaux partie qui auras surgit du hirak, et que sont président soit jeunes 30 à 35 ans .

  2. Et toi souri commence par fermer la tienne. Toutes tes interventions sentent le régionalisme, le séparatisme et surtout le chauvinisme.

  3. Ça ma tous l air d une justice bidon ,pourquoi vous avez laisser échapper Abdelaziz Bouteflika ? C est lui le premier responsable, il devrai comparaître en justice.

  4. le peuple va être diviser , et il va être obliger de se diviser ça a toujours était comme ça on accuse des algériens de d’être à la solde d’une main étrangère et de suspecter d’autres algériens d’être la mains étrangère khalota malota tout ça pour garder le pouvoir
    En fin de compte on ne veut pas écouter le peuple et c’après ces évolutions on va pas écouter ce peuple jusqu’à……………………………………………………………………….RAK FAHEM

  5. Il n’y a pas de vision clair de la part de la muette à jamais.
    Nous devons tenir en compte notre spécificité multiculturel.
    Notre but est celui de sortir du cinéma de 1963, et appliquer la plate forme de la sommam.
    A savoir séparation entre le politique et le militaire et le religieux.

  6. Gaïd Salah complice des voyous voleur corronpue qui ont pillé détourné des milliards aux profits de leur intérêt personnel privilège contre algerie et sont peuple quand ont voie combien de généraux sont impliqués dans des détournements scandales financiers comment peut il parlait que les énemies algerie sont les parties politique d opposition qui n ont jamais été au commande de algerie alors que tout c est généraux sont en place depuis des années Gaïd Salah qui à soutenue Abdelazize bouteflika voleur corronpue ce Gaïd Salah et c est généraux corronpue ne veulent pas de changement politique de transition démocratique peur de perdre leur privilège intérêt personnel continuer à volé enrichir c est leur seule bute pour eux ne pas perdre leur privilège un président élue démocratiquement par le peuple un gouvernement civile leur serait préjudiciables pour eux voir perdre leur privilège et devoir répondre devant la justice algerienne democratique des détournements

  7. Djaiche chaab khawa khawa.merci mes frère ,chaab fak bikoum ya khawana. Pas de main étrangère pas d anciens parties politiques, surtout yetnehaw ga3 ,y compris gaid salah le pro bouteflika depuis 1999 ,ce n est pas aujourd’hui que ca va changer,ils étaient tous pour un 5 eme manday de ce voleur ou ses voleurs. Gaid degage.

  8. Contre la révolution blanche du sourire se prépare un coup d’état constitutionnel , l’armée veut gérer demain et demain sera ô combien semblable a hier.

  9. L’arméé ne doit pas s’inserrer dans la politique sinon elle devient sujet aux critiques, son role est de proteger le pays et les fronbrtières et Gaid salah doitr retourner à sa caserne. Les temps où l’armée était maitresse sont revolus, le peuple Algerien est conscient bien informé et connait la situation ses aspirations et sa volonté est trés forte et ça suffit ce parternalisme ridicule. Seul le peuple est maitre de son destin il veut un Etat civil democratique pour tous.

  10. Selon moi, le seul rempart a la dérive : c’est l’armée ! 1*/ si le pouvoir copte pour le côté “constitutionnel, le délai pour la tenue d’élection présidentielle sont trop courts
    et mal préparé et/ou imparfait : la preuve: bcp de Présidents d’APC et de Magistras sont réticents ou se désistent ?! 2*/ la seule solution est de faire dégager l’actuel Président (Bensalah) et son actuel 1′ Ministre (un autre B), et de designer une équipe propre, compétente à même de préparer , veiller au bon déroulement des élections Présidentielles gérer, en attendant, la situation du Pays.Il faut bien qu’une institution ait actuellement un certain pouvoir pour le faire accepter, le gèrer, et surveiller ce processus ! Et qu’on le veuille ou non , seule l’Armée ( avec ou sans Gaid Salah) est en mesure de l’assumer. Ceci est mon point de vue. Tout ce qui se dit ailleurs, pour moi, c’est du pipo et/ou de la manipulation . Et dans ça, il y’a de tout, !!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here