Le bout du tunnel pour Air Algérie ?

AlgérieAvec l’avènement de la pandémie du coronavirus, l’économie algérienne a subi un gros contrecoup. Plusieurs secteurs d’activités ont été frappés de plein fouet. Le secteur du transport aérien a notamment beaucoup souffert.

En effet, jamais dans l’histoire contemporaine, le secteur aérien a connu pareille crise. Pendant de nombreux mois, les avions étaient cloués au sol partout dans le monde. Les pertes occasionnées par cette situation sont énormes et se chiffrent à des milliards.

Plusieurs compagnies aériennes ont basculé dans une instabilité économique notoire. Certaines compagnies ont été sauvées in extrémis grâce à l’apport de capitaux étatique. Au nombre des compagnies aériennes qui sont dans le rouge , ont peut citer la compagnie nationale Air Algérie qui est actuellement en très grande difficulté.

Le secteur privé va endosser le costume de sauveur

Le fleuron du transport aérien national est en danger et il faut agir au plus vite pour sauver Air Algérie. Ce mardi 05 octobre, Aissa Bekkai, le ministre des Transports s’est exprimé sur la situation délicate d’Air Algérie.

Le ministre a déclaré qu’un plan de restructuration a été élaboré pour donner un nouveau souffle à la compagnie nationale. Le ministre a laissé entendre qu’Air Algérie sera doté d’un nouvel organigramme en phase avec les réalités du moment.

En plus de cela, il est fort probable que dans les semaines à venir un investisseur privé injecte des fonds dans la compagnie. Des investissements structurants en termes de logistique et de maintenance seront initiés et cela va permettre à Air Algérie de prendre un nouvel envol.

Lire cet article  La vaccination contre la COVID-19 reste toujours faible en Algérie : à peine 1,5 million de personnes vaccinées lors de la rentrée sociale

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS