Le Conseil constitutionnel validera les résultats ce mardi et Tebboune prêtera serment jeudi

2

Le Conseil constitutionnel validera les résultats de l’élection présidentielle du 12 décembre, demain mardi, a-t-on appris auprès de la permanence du nouveau Président élu, Abdelmadjid Tebboune. Compte tenu de l’absence de recours de la part des autres candidats, la tâche du Conseil constitutionnel devient facile et procédera directement à la validation des résultats. L’Autorité nationale indépendante des élections a déjà remis tous les documents et procès verbaux au Conseil constitutionnel concernant le scrutin.

Ainsi, 48 heures après, le nouveau Président prêtera serment, conformément à l’article 90 de la Constitution, devant le parlement et les cadre de la nation à l’occasion d’une cérémonie qui sera retransmise en direct à la Télévision. L’article 89 de la Constitution énonce: «Le président de la République prête serment devant le peuple et en présence de toutes les hautes instances de la Nation, dans la semaine qui suit son élection. Il entre en fonction aussitôt après sa prestation de serment». Il est également attendu que Tebboune annonce des décisions importantes juste après la prestation de serment. Voici, par ailleurs, la traduction des termes du serment, prévu à l’article 90 de la Constitution:

«Fidèle au sacrifice suprême et à la mémoire sacrée de nos martyrs ainsi qu’aux idéaux de la Révolution de Novembre éternelle, je jure par Dieu Tout Puissant de respecter et de glorifier la religion islamique, de défendre la Constitution, de veiller à la continuité de l’Etat, de réunir les conditions nécessaires au fonctionnement normal des institutions et de l’ordre constitutionnel, d’œuvrer au renforcement du processus démocratique, de respecter le libre choix du peuple, ainsi que les institutions et lois de la République, de préserver l’intégrité du territoire national, l’unité du peuple et de la nation, de protéger les libertés et droits fondamentaux de l’Homme et du Citoyen, de travailler sans relâche au développement et à la prospérité du peuple et d’œuvrer de toutes mes forces à la réalisation des grands idéaux de justice, de liberté et de paix dans le monde. Dieu en est témoin».

Amir Hani

 

Lire aussi  Tebboune à Berlin : ces médias qui amplifient le protocole et oublient l’essentiel
Source :

2 Commentaires

  1. Ce pouvoir devrait changé ce serment de prestation d un président en Algérie déjà défendre les décisions du peuple le peuple n est jamais écouté servire la nation ils servent plutôt leurs intérêts privilège de leur familles et amie la religion islamique ils vous oblige à être musulman servire la constitution ils la bafouille tout les jours et le pire ils osent mettre le main sur le coran et prédé serment c est comme ils allaient à la mosquée à époque de bouteflika prié écouté les serments des imams entre temp ils volé détourné des milliards

  2. Salam,
    Prêter serment au nom du “paganisme “peut être.Mais surtout pas au nom d”Allah le clément miséricordieux ,parce que c’est un péché et un blasphème .Monsieur le président, je vous suggère plutôt, de retrousser les manches,car deux adversaires redoutables vous attendent de pieds fermes :le Hirak et l’opposition (politique /intellectuelle et universitaire ).Un homme averti en vaut deux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici