Le constat du président algérien sur l’économie algérienne

AlgérieAvec l’avènement de la pandémie du coronavirus, l’économie algérienne a plongé dans une terrible récession. Ajouter à cela l’instabilité du prix du baril de pétrole, l’économie algérienne s’est très vite retrouvé submergé, toute chose qui a eu des répercussions énormes sur l’ensemble de la population.

En effet, la morosité économique a rendu la vie extrêmement chère et ils sont nombreux ces algériens qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts. La hausse de l’inflation a fait plonger de nombreux ménages dans une précarité extrême.

L’économie du pays est en perte de vitesse et les premières autorités ont enclenché divers mécanismes pour remédier à cette situation. Hier dimanche 10 octobre, c’était le grand rendez-vous entre le président Abdelmadjid Tebboune et les acteurs du monde de la presse.

Durant cet entretien, le chef de l’État a évoqué plusieurs sujets notamment la situation de récession économique dans laquelle se trouve le pays. Tebboune s’est notamment appesanti sur la monnaie nationale, la hausse du prix des produits de grande consommation et la politique des importations du pays.

Le gouvernement travaille pour redresser la barre selon Tebboune

Tout récemment, une mission du Fonds Monétaire Internationale (FMI) en Algérie a fait un constat pas du tout reluisant sur l’économie du pays. Selon les experts du FMI, les dirigeants algériens n’ont pas été du tout prévoyant en ce qui concerne la mise en place de réformes économiques audacieuses.

Est-ce à dire que l’Algérie va s’endetter auprès du FMI pour relancer son économie ? Tebboune a balayé d’un revers de la main cette option en indiquant que le pays n’est aucunement obligé de suivre les injonctions du FMI.

Sur la question de la hausse du prix des produits de grande consommation, le président se veut sans pitié envers les spéculateurs qui sont en grande partie responsables de la hausse du prix des denrées de première nécessité. Abdelmadjid Tebboune n’a pas hésité à les qualifier d’ennemies de l’économie nationale. Il dira que des mesures fermes ont été prises notamment au niveau du ministère de la Justice pour sévir contre les spéculateurs.

 

Lire cet article  Les nouveaux chiffres de la covid-19

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS