Le CRBBA champion d’Algérie de handball : Un sacre «historique» pour toute la ville de Bordj Bou-Arréridj

0

Le président du CR Bordj Bou-Arréridj, Adlane Achacha, s’est dit samedi ‘’fier’’ du premier titre «historique» de champion d’Algérie de handball messieurs de la saison 2018-2019, décroché vendredi aux dépens de l’ES Aïn-Touta à l’issue de la 8e et dernière journée des play-offs de la division Excellence.
«C’est un sacre historique pour notre club. Nous sommes très heureux d’avoir remporté ce premier titre de champion d’Algérie dans l’histoire du club. Je tiens à féliciter tous les joueurs, le staff technique et nos supporters qui se sont donné à fond depuis l’entame de la compétition’’, s’est réjoui Achacha dans une déclaration à l’APS. Le CRBBA a décroché son premier titre après sa victoire chez le dauphin ESAT sur le score de 17 à 16, terminant son parcours dans les play-offs avec 16 points devant le duo Aïn-Touta – GS Pétroliers (12 pts). Il succède au GS Pétroliers au palmarès de la compétition. ‘’La dernière rencontre à Aïn-Touta n’a pas été facile car derrière cette équipe, il y avait tout un public. En plus, l’objectif était le même que le nôtre donc il ne fallait pas perdre par deux buts d’écart. Il y avait une pression énorme sur nous lors de ce match décisif.
Nous avons parlé aux joueurs la veille du match en leur demandant de ne pas prendre le comportement des supporters adverses en considération. Ils (les joueurs, ndlr) étaient bien préparés moralement et ils l’ont prouvé sur le terrain’’, a-t-il raconté. Et d’enchaîner: ‘’Nos débuts cette saison étaient un peu compliqués après le départ de quelques éléments clés mais nos jeunes joueurs ont su relever le défi face aux grands clubs d’Algérie. Beaucoup de matchs importants ont été remportés à des moments cruciaux de la saison’’. Interrogé sur les objectifs du club lors de la saison prochaine, Achacha a affirmé qu’il fera tout son possible pour garder son effectif et défendre ainsi le titre de champion. ‘’L’objectif est de garder notre effectif à 99% et le même staff technique, conduit par l’entraîneur Badis. Nous allons revoir nos points forts et faibles pour ne pas commettre les mêmes erreurs du passé’’, a expliqué le président qui se trouve sous le coup d’une suspension ferme de deux années avec proposition de radiation. «C’est une sanction injuste, j’ai été puni pour mon franc-parler. J’ai déposé un recours, j’attends la prochaine réunion du bureau fédéral pour qu’il soit étudié», a-t-il fait savoir. Selon le procès-verbal de la réunion de la commission de discipline tenue le 1er avril dernier, Achacha, «récidiviste», a été l’auteur d’une «agression durant la mi-temps envers l’un des deux arbitres» du match de son équipe contre le CRB Baraki du 22 mars dernier.

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here