LE DIRECTEUR DE LA CULTURE DE M’SILA LIMOGÉ APRÈS SES PROPOS GRAVISSIMES SUR ABANE RAMDANE : Bon débarras !

0

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a décidé de relever de ses fonctions, le directeur de la Culture de la Wilaya de M’sila, Rabah Drif. Ce dernier a été interpellé par les services de sécurité, en raison d’un post qu’il a publié sur les réseaux sociaux, mettant en cause le patriotisme de Abbane Ramdane.

C’est l’agence de presse officielle , APS, qui a confirmé l’information de sa mise hors d’état de nuire hier lundi. Le président, Abdelmadjid Tebboune, a vite réagi au grave dérapage, ce dimanche, du directeur de la culture de M’sila, Rabah Drif, qui a qualifié Abane Ramdane de « traître ». Dans un long texte publié sur sa page Facebook, Rabah Drif présente Abane Ramdane comme un « vendu » qui n’avait pas participé au déclenchement de la Révolution et qui n’avait aucun mérite.

Ce directeur, très actif sur les réseaux sociaux et qui s’est fait remarquer par ses messages racistes et haineux récurrents, vient de recevoir une première « correction » de la part du président de la République en attendant d’être traduit devant la justice. La décision de la présidence de la République a été accueillie avec beaucoup de satisfaction et de soulagement au sein de la société. « Voilà ce qu’il fallait faire depuis longtemps pour stopper les campagnes racistes, haineuses et violentes pour, justement, sauvegarder l’unité et la cohésion nationales, un geste appréciable mais pas suffisant.

Lire aussi  IL A RÉPONDU SANS DÉTOURS AUX QUESTIONS D’UN GROUPE DE PATRONS DE PRESSE : Tebboune à coeur ouvert…

Il faudra poursuivre pour toucher tous les autres porte-voix de la division, la haine, la diabolisation, la baltaguia et toutes les voies qui font l’apologie de la violence et de la haine, où qu’elles soient », commente Saïd Salhi, vice-président de la LADDH, sur son mur Facebook. Les propos abjects tenus à propos de ce héros de la révolution a fait réagir les hautes autorités du pays et Rabah Drif risque fort d’être poursuivi en justice dans cette affaire. Cet obscure directeur de la Culture de la wilaya de M’sila a répandu son ignorance puant la haine sur la toile en qualifiant Abane Ramdane de traître.

Lire aussi  LE MSP À PROPOS DE LA RÉVISION DE LA CONSTITUTION : Une priorité nationale urgente

Le directeur la culture, Rabah Drif, a ainsi crâné que le Congrès de la Soummam était un  » coup d’Etat contre la volonté du peuple « . Il va jusqu’à applaudir son exécution par les hommes du colonel Boussouf au Maroc. Ce triste sire embusqué dans un lieu du savoir ne s’est nullement gêné à s’en prendre à l’un des grands chefs de la Révolution. Il y a assurément dans la déclaration de ce responsable d’une institution publique censée promouvoir la culture une dimension insoupçonnable de mépris et de dédain alimentée par un vieux discours nihilisme. Rabah Drif est un soutien patenté de Bouteflika. Il a ainsi exprimé le 10 février 2019 son « soutien indéfectible  » à la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Ces déclarations contre l’un des plus illustres dirigeants de la révolution n’est pas une simple dérive, mais une grave atteinte à la Révolution. On n’est pas ici dans le débat mais dans la diffamation la plus crasse.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici