Le FFS renonce à son congrès

Algérie – Les élections locales approchent à grands pas et les différents partis politiques sont entrain d’affûter leurs armes pour bien figurer à ce rendez-vous électoral. Il faut dire que les deux précédentes consultations électorales n’ont pas été un franc succès. Qu’en sera-t-il pour celle qui va survenir dans quelques semaines ?

Lors des dernières législatives, les algériens ont massivement boycotté le scrutin, car ils ne font plus confiance aux acteurs de l’actuelle classe politique. Les élections locales revêtent d’un autre enjeu dans ce sens qu’elles permettent de désigner les acteurs qui vont se charger de relayer les préoccupations des citoyens et trouver par la même occasion des pistes de solutions.

Le FFS, qui est le plus vieux parti d’opposition prépare cette échéance depuis plusieurs semaines maintenant. Il faut savoir que la formation politique a refusé de participer aux dernières élections législatives.

Report du congrès 

Pour les élections locales, le FFS compte engranger des résultats significatifs. Afin de bien préparer ce rendez-vous, le congrès national du FFS devait se tenir le 26 septembre, mais les cadres du parti ont décidé de le reporter à une date ultérieure. La principale raison avancée est liée à la crise sanitaire du coronavirus.

La date de ce 6e congrès n’a pas encore été divulguée, mais les responsables ont déclaré que l’opinion sera informée en temps opportun. Par ailleurs, la direction du FFS a signifié qu’il se tiendra dans les jours à venir une conférence nationale économique et sociale dans le but de trouver des mécanismes qui vont permettre au parti d’être une véritable force de proposition pour les algériens.

Lire cet article  La privatisation des banques va t-elle favoriser la relance de l'économie ?

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS