Le FMI au chevet de l’Algérie

AlgérieCe n’est un secret pour personne, l’économie algérienne se porte mal. Il faut dire que le pays traversait déjà différentes turpitudes avant l’avènement de la pandémie du coronavirus. En effet, l’instabilité du prix du pétrole a eu des répercussions sur l’économie.

Les premières autorités sont entrain d’enclencher différents mécanismes pour relancer l’activité économique. La tâche sera très ardue, car il y a de nombreux facteurs à prendre en compte. Pour créer un cadre favorable à la reprise économique, le gouvernement a pris la décision d’autoriser le secteur privé à investir dans des secteurs clés de l’économie.

Il ne faut pas se mentir, les premiers résultats ne se feront pas visibles dans l’immédiat. C’est un long processus qui a été enclenché il faudra le concours de tout un chacun pour obtenir de bons résultats. Face à la dégradation de la santé financière de l’Algérie, le Fonds Monétaire International (FMI) a décidé d’effectuer une mission dans le pays.

Le constat sans appel du FMI

L’objectif était de réaliser un état des lieux sans complaisance des performances de l’économie algérienne. L’équipe du FMI s’est entretenue avec les plus hautes autorités du pays. Les conclusions sont venues confirmer ce que l’on savait déjà. Les cadres du FMI n’ont pas tourné autour du pot pour livrer toutes les insuffisances qu’ils ont constatées.

La mission du FMI est même allée plus loin en donnant un avertissement à l’Algérie. Il ressort de ces conclusions que les dirigeants algériens ont été trop laxistes sur un certain nombre de points, toute chose qui a fragilisé l’économie du pays. Le FMI appelle l’Algérie à mettre en place des initiatives structurantes qui vont assainir les caisses et favoriser la relance économique.

Lire cet article  La hausse du prix de l'huile sera effective

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS