Le gouvernement Abderrahmane déjà au pied du mur

Algérie – Lorsqu’il avait été élu Premier ministre il y a quelques semaines de cela, Aimen Abderrahmane savait très bien que les chantiers qui l’attendaient étaient immenses. L’ancien ministre des Finances était conscient de l’ampleur de la tâche. De nombreux défis aussi bien sur le plan socio-économique et sanitaire doivent être relevés le plus rapidement possible.

Dès sa nomination le Premier ministre a indiqué qu’il comptait mettre en place une équipe qualifiée afin de répondre aux attentes de la population. La crise sanitaire et son impact économique étaient la priorité.

Mais voilà, depuis le weekend dernier maintenant l’Algérie est confrontée à un autre grand défi. Il s’agit des incendies de forêt qui frappe le nord du pays et qui a entraîné de nombreux dégâts.

Le chef de l’exécutif n’aura aucune période de répit

En effet, selon le bilan officiel 69 personnes ont perdu la vie et un sentiment de psychose généralisé s’est installé au sein des populations. En effet, les autorités ont indiqué que les incendies enregistrés au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou sont d’origines criminelles.

Ce sentiment de méfiance a conduit à un autre drame où un jeune artiste qui voulait aider à lutter contre les flammes a été lynché à mort. Le jeune homme a eu la malchance d’être confondu à un pyromane. Des voix s’élèvent déjà pour dénoncer la gestion de cette crise par les autorités en place.

Aimen Abderrahmane est entré en fonction il y a quelques semaines et en plus de la crise sanitaire et économique il doit gérer ces incendies qui sont entrain de ravager le nord du pays. L’ex-financier va devoir déployer toute son expertise pour gérer au mieux cette période difficile pour le pays.

Lire cet article  Les algériens vivent dans une précarité de plus en plus frappante

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS