Le Maroc accusé d’avoir assassiné trois civils Algériens !

Algérie –Le 1er novembre 2021, l’armée marocaine aurait bombardé deux camions de transports algériens, faisant la liaison Nouakchott-Ouargla, tuant trois de ses occupants.

Selon plusieurs sites un drone marocain avait lancé un missile visant un convoi civil marchand algérien, qui se dirigeait chargé vers la Mauritanie, causant des pertes humaines et matérielles. Le site d’information militaire Menadefense, du journaliste algérien Akram Kharief, avait ainsi publié l’information, assurant même détenir les plaques minéralogiques des véhicules et les noms des victimes. Ce Mercredi 03 Novembre 2021, la présidence de la République a officiellement confirmé l’information, promettant des représailles ! « Leur assassinat ne restera pas impuni » était-il affirmé dans un communiqué de la Présidence relayé par une dépêche de l’Agence officielle de Presse algérienne. Toujours selon cette dernière, « plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat ». Des sources proches des victimes, dont les familles se sont rendues à Tindouf pour rapatrier les corps, auraient rapporté que les camionneurs étaient à l’arrêt à bord de leurs véhicules, avant d’être surpris par ce qui s’apparenterait être un tir d’artillerie. L’Armée Nationale Mauritanienne a démenti que l’incident mortel se soit passé sur son territoire dans un communiqué relayé par l’Agence mauritanienne d’information (AMI – agence officielle). « Nous demandons aux citoyens d’être prudents dans la diffusion d’informations émanant de sources suspectes », a appelé la direction de la Communication et des Relations publiques auprès du commandement de l’État-major général des Armées mauritaniennes. Selon nos informations, cet incident tragique, qui se serait produit entre Aïn Bentili, un village situé à l’extrême nord de la Mauritanie et frontalier avec le Sahara Occidental, et Bir Lahlou en territoire libéré, se situe à plus de 20 Km à l’est du mur de séparation (mur des sables) entre le Maroc et le Sahara Occidental. Les relations entre l’Algérie et le Maroc se sont vite détériorées après le surprenant dérapage d’un diplomate marocain ayant appelé à l’autodétermination de la Kabylie, ce qui conduit Alger à rompre ses relations diplomatiques avec le Royaume chérifien, puis à fermer son espace aérien aux avions marocains et enfin à cesser d’utiliser le gazoduc Maghreb-Europe passant par le Maroc pour approvisionner l’Espagne.

Lire aussi :
Élections du 27 novembre : la campagne déclarée ouverte ce jeudi (Officiel)

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL