Le Maroc et les compagnies étrangères continuent de piller les ressources des territoires occupés

El Watan – continuent de piller les ressources naturelles du Sahara occidental occupé. C’est ce qu’a déclaré vendredi l’Association pour le contrôle des richesses naturelles et la protection de l’environnement (Aren) de ce territoire non autonome, citée hier par l’APS.

«Dans le cadre des opérations de contrôle menées par notre association, le navire Ivs Okudogo (…) battant pavillon singapourien, a été aperçu avec un chargement de 61 000 tonnes de phosphate», a indiqué l’Aren dans un communiqué publié sur sa page Facebook officielle. «Dans le cadre des pillages répétés effectués par l’occupation marocaine, le navire a quitté la ville occupée de Laâyoune au Sahara occidental occupé, le 30 juillet 2021, en direction du port de Tauranga, en Nouvelle-Zélande, où il devrait arriver le 11 septembre prochain», a ajouté la même source. L’association, dont la mission est de contrôler les ressources naturelles sahraouies, rappelle, en outre, le statut juridique du Sahara occidental comme étant un dossier sur la liste de l’Organisation des Nations unies (ONU) des territoires non autonomes depuis 1963 en attendant la décolonisation. A cet égard, l’Aren a attiré l’attention des entreprises internationales impliquées dans le pillage des ressources naturelles sahraouies sans le consentement du peuple sahraoui et sans aucune négociation directe avec son seul représentant, le Front Polisario, et la République sahraouie. Et de prévenir : «Ces actions illégales peuvent exposer ces entreprises à des poursuites judiciaires dont elles seront les grandes perdantes.»

Lire cet article  Taux de change : voici la situation du dinar ce samedi 16 octobre

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS