Le message de Ramtane Lamamra pour rendre l’Afrique plus forte au Conseil de sécurité

AlgérieLe 8e séminaire sur la paix et la sécurité en Afrique se teint actuellement à Oran. Plusieurs nations du continent africain participent à ce séminaire de haut niveau. Diverses entités sont représentées à Oran. On retrouve notamment des pays africains membres du conseil de sécurité et d’éminentes personnalités de l’ONU et de la Ligue arabe.

En tant que pays hôte de cette réunion, l’Algérie a prôné un message d’unité panafricaine. C’est Ramtane Lamamra, ministre des affaires étrangères qui a argumenté cette vision panafricaniste.

Ce jeudi 02 décembre a notamment déclaré qu’il est primordial que l’Afrique soit unie pour parler le même langage au sein du Conseil de sécurité. Pour le chef de la diplomatie algérienne, il est inadmissible que l’Afrique, continent du futur n’ait aucun siège permanent au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU.

L’unité pour permettre à l’Afrique de s’imposer

Selon Lamamra, il faut que le continent africain parle d’une seule voix afin de peser de tout son poids dans les décisions qui sont prises par le conseil de sécurité. “Nous pensons qu’il y a encore plus de place pour l’amélioration, pour atteindre notre objectif commun d’une Afrique parlant d’une seule voix capable d’influencer le processus décisionnel au sein du Conseil de sécurité de l’ONU” a laissé entendre Ramtane Lamamra. Ce dernier a signifié que l’Afrique possède toutes les ressources nécessaires pour imposer sa voix et avoir une influence sur les grandes puissances.

Lire aussi :
Le Pr Mahyaoui s'exprime sur une possible fermeture des frontières avec la France

Ce qui manque à l’Afrique c’est l’unité dans les actions. Par la suite, le ministre des affaires étrangères a indiqué qu’il est important que l’Union Africaine s’implique davantage dans la résolution des crises qui éclatent sur le continent. Il faut que l’Afrique ait confiance en ses propres institutions et il ne faut pas toujours attendre que les solutions viennent de l’extérieur.

Pour Ramtane Lamamra, l’Afrique doit s’assumer, car elle en a les capacités et le pouvoir. “Cette entreprise panafricaine implique une reconnaissance de nos propres lacunes et nous redoublons d’efforts en amont et en aval pour traduire dans les faits la vision inscrite dans l’agenda 2063 d’une Afrique intégrée, prospère et pacifique portée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène mondiale” a déclaré le ministre des affaires étrangères.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL