Le ministère de l’Interieur va décider du sort d’Abou El Fadhl Baadji

Algérie – Le parti historique du FLN traverse une crise depuis plusieurs mois maintenant. En effet, avec la chute du président Abdelaziz Bouteflika, le parti a connu quelques soubresauts qui l’ont affaibli. Malgré ses déboires, le FLN a réussi à arriver en tête des dernières élections législatives, une consultation électorale qui a été marquée par un fort taux d’abstention.

Les résultats récoltés par le parti n’ont pas du tout convaincu les caciques du FLN. Ces derniers estiment que le score obtenu n’est pas du tout digne vu l’historique de la formation politique.

Dès lors, un homme a cristallisé toute l’attention, il s’agit du secrétaire général du FLN, monsieur Abou El Fadhl Baadji. Une fronde au sein du Mouvement de Libération Nationale s’est alors constituée contre le secrétaire générale qui selon toute vraisemblance ne serait plus l’homme de la situation.

La crise s’enlise au sein du FLN 

Plusieurs mécanismes ont alors été enclenchés dans le but de le destituer. Cependant, Abou El Fadhl Baadji ne compte pas également se laisser faire. Il estime que son arrivée à la tête du FLN a respecté toutes les normes et il ne compte pas abdiquer aussi facilement. Dès lors, un bras de fer s’est institué entre les deux camps.

Les frondeurs mènent diverses actions depuis plusieurs semaines maintenant pour avoir la tête du SG du FLN. Tout récemment, une demande a été adressée au ministère de l’Intérieur dans le but d’organiser une session extraordinaire du parti afin de rendre inéligible Abou El Fadhl Baadji. Si le ministère de l’Intérieur est favorable à la demande alors il se pourrait bien que les jours d’Abou El Fadhl Baadji soient comptés à la tête du FLN.

Lire cet article  Bilan actualisé de la covid-19

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS