Le monde de la culture perd un monstre sacré

Algérie – Les tristes nouvelles continuent de tomber en Algérie. Une autre personnalité du monde de la culture vient malheureusement de tirer sa révérence à l’âge de 89 ans. Il s’agit de Mohamed Seghir Hadj Smaïn. L’Algérie perd un grand homme qui a contribué à faire rayonner de mille feux la culture algérienne.

Mohamed Seghir Hadj Smaïn est ainsi né en Octobre 1932 dans la ville de Constantine. Il fut l’ex-directeur du Théâtre régional de Constantine (TRC) et c’est dans ce sens qu’il a participé à donner ses titres de noblesse au théâtre algérien.

Seghir Hadj Smaïn a fait ses premiers pas dans le théâtre aux côtés d’un autre autre monument, Cherif Chouaïb. Il faut dire qu’Hadj Smaïn a rencontré de nombreux hommes influents de culture qui lui ont permis de tracer sa très belle route.

Un grand homme au grand destin, le monde de la culture en deuil

Son destin était tout tracé et l’éminente personnalité n’a pas tardé à s’imposer comme la référence absolue dans son domaine. Hadj Smaïn a joué de nombreuses pièces de théâtre aussi célèbres les unes que les autres.

Il en est de même pour ses différents passages devant le petit écran. On se rappelle tous de ses rôles mémorables dans Les Enfants de Novembre et la Patrouille à l’Est. Mohamed Seghir Hadj Smaïn est décédé loin de sa ville natale de Constantine.

En effet, l’homme de culture était aux États-Unis où habite son fils. Il est resté bloqué au niveau du pays de l’Oncle Sam à cause de la survenue de la pandémie du coronavirus entraînant du même coup la fermeture des frontières. Le programme des obsèques de l’illustre personnalité sera sans doute dévoilé dans les jours à venir.

Lire cet article  Le procès de Said Bouteflika et de ses coaccusés reportés au 10 Octobre

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS