Le monde du cinéma perd un grand homme

Algérie – Avec l’avènement de la maladie à coronavirus en 2020, le secteur culturel a perdu d’illustres personnalités. C’est ainsi que l’Algérie a vu partir de nombreuses icônes qui ont incontestablement marqué leur époque. Que ce soit dans le domaine de la musique, du théâtre, de l’art, du cinéma, de douloureux décès furent enregistrés.

Tout récemment, une grande figure du cinéma algérien est décédée ce jeudi 09 septembre à Paris la capitale française. Il s’agit de Brahim Tsaki. Né en 1946 à Sidi Bel Abbès, Brahim Tsaki a porté très haut le cinéma algérien.

Une grosse perte pour le cinéma 

Il fut notamment récipiendaire du prestigieux prix de l’Etalon de Yennenga lors du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) avec son long métrage « Histoire d’une rencontre » en 1985. Brahim Tsaki a perfectionné son art à l’Ecole d’art dramatique d’Alger avant de s’envoler pour la Belgique afin de passer un autre cap.

Lire cet article  Les harragas continuent d'affluer en Espagne

C’est en 1980 que le cinéaste va réaliser son tout premier court métrage avec la « boite dans le désert ». Par la suite, Tsaki va réaliser de nombreux autres films qui vont marquer le grand public. Les premières autorités culturelles ont adressé un message de condoléance à la famille de l’illustre disparu. Le programme des obsèques sera communiqué dans les heures à venir.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS