Le patron de Cevital Issad Rebrab convoqué par la Gendarmerie nationale

2

 

Par Houari A. – Le magnat de l’agroalimentaire Issad Rebrab a été convoqué par la Gendarmerie nationale dans le cadre des enquêtes ouvertes sur les détournements des deniers publics et la corruption sous le règne de Bouteflika. Le patron de Cevital est cité parmi les hommes d’affaires qui ont bâti leur fortune grâce à leur proximité avec le pouvoir bien avant l’avènement de Bouteflika.

L’information est rapportée par Echorouk TV devenu le canal officieux des nouveaux décideurs.

Issad Rebrab était en conflit ouvert avec le cercle présidentiel qu’il accuse de lui avoir bloqué ses investissements. L’homme d’affaires a mobilisé des milliers de citoyens dans une série de marches à Béjaïa.

En réponse aux blocages dont il affirme faire l’objet, Issad Rebrab s’est tourné vers la France où il a inauguré une usine en présence du président français Emmanuel Macron. Le richissime homme d’affaires a fait carrière dans l’importation du rond à béton dans le milieu des années 1980, avant de se convertir dans l’agroalimentaire jusqu’à dominer le marché algérien du sucre et de l’huile. Issad Rebrab a également prospéré dans le secteur automobile avant que la marque sud-coréenne dont il était le représentant exclusif en Algérie ne s’allie avec son rival Mahieddine Tahkout, lui aussi concerné par les enquêtes en cours.

Des rumeurs avaient circulé sur la volonté du patron de Cevital de se porter candidat à la présidentielle de 2014. Mais il avait fini par démentir, en affirmant qu’il n’avait aucunement l’intention de briguer la fonction suprême. Cela ne l’empêchera pas, cependant, de soutenir le candidat à la présidentielle annulée d’avril 2019, le général Ali Ghediri.

On ne sait pas dans quelle affaire Issad Rebrab est entendu par les gendarmes, mais il semble évident que tous les hommes d’affaires qui ont profité des marchés publics seront appelés à s’expliquer devant les tribunaux comme cela est exigé par les millions d’Algériens qui demandent que les responsables de la dilapidation de l’argent du peuple soient jugé.

H. A. 

 

Source : algeriepatriotique

2 COMMENTS

  1. Ils faudrait lever toutes les immunités parlementaires et les mettre tous en prison c es voleurs et escrocs, et pas dans une prison de lux ,au ils les mettent avec les simple prisonniers de droits communs, il vont regretter de pas avoir modernise nos prison.

  2. Ce gars ne m’a jamais inspiré confiance il a dépouillé l’Algérie pour enrichir l’Europe. Mec à fusiller.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here