Le port du masque de retour

+ RECENTS

Abonnez-vous à notre chaine youtube

Sous les coups de boutoir d’une panique qui semble avoir gagné le commun des citoyens, après les alertes sur une nouvelle vague de Covid-19, confortées par les données épidémiologiques du ministère, le retour au port du masque de protection est de plus en plus observé à Jijel. Après avoir été abandonné depuis la vague de l’automne dernier, lorsque la Covid  avait baissé d’intensité, il refait son apparition chez les concitoyens.

Une certaine demande sur ce moyen de protection a même été observée dans les pharmacies. “Il y a une forte demande sur les bavettes et le gel hydroalcoolique. Vous pouvez vous-même le constater à travers ces clients qui veulent se protéger”, note un pharmacien, qui dit avoir servi plus de clients demandant des bavettes et du gel hydroalcoolique qu’avant en cette matinée de samedi. En cette journée de week-end, la flambée des cas de contamination est sur toutes les langues. Certains déplorent le décès d’un voisin, d’un proche ou d’une connaissance, tandis que d’autres font part de ces nouvelles d’hôpitaux regorgeant de malades contaminés par le méchant virus.

En l’absence de chiffres officiels sur la réalité des cas de contamination à Jijel, c’est aux bilans du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière que le citoyen se réfère pour constater qu’il y a chaque jour une augmentation des nombres annoncés. Tous les indices sont d’ailleurs en faveur d’une hausse des cas de contamination enregistrés à travers cette mobilisation des autorités de la wilaya, qui tentent d’éviter que la situation ne s’aggrave. L’alerte sanitaire est concrète à travers les appels sans cesse lancés sur les risques d’aggravation d’une situation sanitaire qui s’est fragilisée depuis quelques jours.

Réagissant à cette alerte, les citoyens ne sont pas restés indifférents. Il se sont fait vacciner en masse après avoir affiché une certaine réticence à l’égard de cette opération. Les centres de vaccination sont restés ouverts, ce samedi, jour de week-end. En dépit de ce retour à une vigilance plus accrue pour se protéger contre ce virus, certains continuent de manifester une négligence flagrante dans leur comportement en refusant toute protection contre ce virus.

“Le prix à payer risque d’être fatal, les hôpitaux sont pleins et les échos ne sont pas rassurants”, avertissent d’autres. Il reste à constater qu’à la veille de l’Aïd, les bureaux de poste, les espaces commerciaux et les points de vente des moutons ont été pris d’assaut par des citoyens, négligeant souvent les mesures de prévention et les gestes barrières.

Amor Z.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !