in

Le président Tebboune reçoit le nouveau recteur de la Grande mosquée de Paris

Le président de la République, Abdelmadjid  Tebboune, a reçu samedi à Alger, le nouveau recteur de la Grande mosquée de  Paris, Chems-Eddine Hafiz. Dans le cadre des relations traditionnelles qui existent entre l’Algérie  et la Grande mosquée de Paris, le président Tebboune m’a invité à lui  rendre visite ici à Alger.

Il m’a tout d’abord félicité pour mon élection  comme recteur de la Grande mosquée de Paris et m’a exprimé ses souhaits  pour ma mission et pour que je réussisse dans cette noble institution», a  déclaré M. Hafiz à l’issue de l’audience.   Il a souligné que le président Tebboune lui a «réaffirmé tout l’intérêt  qu’il porte à la communauté musulmane en France et en particulier à la  communauté algérienne», ajoutant que le chef de l’Etat lui a demandé à ce  que la Grande mosquée de Paris et l’ensemble des lieux de cultes assimilés  à cette institution religieuse «mettent en £uvre l’ensemble des conditions  pour que les musulmans, quelle que soit leur nationalité, soient accueillis  dans les meilleures conditions pour exercer de manière décente leur culte».

Le nouveau recteur de la Grande mosquée de Paris a indiqué, en outre, que  le président de la République lui a assuré de la disponibilité du  gouvernement algérien à «assister la mosquée dans ses grands chantiers,  notamment dans le domaine de la formation».  Il a ajouté que le président Tebboune a fait part de sa «préoccupation»  quant à la montée des actes antimusulmans en France et lui a demandé de  prendre «toutes les dispositions» pour lutter contre ce fléau.  «Le président Tebboune a également évoqué un sujet très important, à  savoir la montée de la radicalisation, tout en appelant à véhiculer le  véritable message de l’Islam qui préconise la fraternité et la solidarité.   M. Hafiz a affirmé, à ce propos, que le président de la République s’est  engagé à mettre à la disposition de la Grande mosquée de Paris «tous les  moyens» pour lutter contre le fléau de la radicalisation.

 

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *