in

Le projet compromis

Selon des sources concordantes, le lancement des travaux sur le dernier tronçon de l’autoroute Est-Ouest, dans la wilaya d’El-Tarf, est compromis. La société réalisatrice du tronçon, long de 84,6 km, n’a pas reçu par écrit une notification portant autorisation de démarrage du chantier. La procédure, qui devait être suivie après résiliation du contrat qui liait le maître de l’ouvrage à une société nippone, n’est pas entreprise.
Le début des travaux sur ce tronçon, programmé pour ce mois de février, est ainsi reporté au mois prochain, nous informe-t-on, bien que les autorités locales aient reçu, semble-t-il, l’aval de la hiérarchie sur ce dossier.
Une correspondance a été adressée, ensuite, à la société chinoise qui conduira le chantier.
La démarche réglementaire n’est pas encore accomplie, d’où le retard mis dans la réalisation dudit tronçon.

Source : liberte-algerie

liberte-algerie

What do you think?

Written by Metsoul Fekoune

Sans néphrologue depuis plus de trois mois

La crise de lait pasteurisé en sachet va persister